L'assemble des communiqués de presse du Comité populaire.

Cabane à sucre à saveur sociale dans Saint-Jean-Baptiste

Québec, 7 avril 2013 - Le Comité populaire Saint-Jean-Baptiste a organise aujourd'hui une cabane à sucre au parc Berthelot pour discuter d'enjeux de quartier avec la population locale.

Manifestation « Maltais contre les pauvres »

Plus de 200 personnes prennent la rue à Québec Plus de 200 personnes ont répondu à l'appel des groupes sociaux et ont manifesté samedi le 6 avril pour exiger le retrait immédiat des coupures annoncées à l’aide sociale. Les manifestantes et manifestants ont dénoncé les attaques du gouvernement péquiste envers les plus pauvres de notre société.

Solidaires contre les coupures à l'aide sociale

Manifestation familiale

(vidéo de mobilisation pour la manifestation du 6 avril.) Le Comité populaire invite la population à participer samedi prochain, le 6 avril, à une manifestation familiale contre les coupures à l'aide sociale. Il s'agit d'une marche organisée par plusieurs groupes populaires de Québec. Le rendez-vous est à 13h30 à la Place de l'Université-du-Québec, coin Charest et de la Couronne, dans Saint-Roch.

Fin des subventions fédérales aux logements sociaux existants

Le FRAPRU visite les bureaux des ministres conservateurs

Une fleur pour le ministre from Comité populaire SJB on Vimeo.

(26 mars 2013) Des dizaines de membres du Front d’action populaire en réaménagement urbain ont visité ce matin les bureaux des ministres conservateurs Christian Paradis, Steven Blaney [photo] et Denis Lebel, situés respectivement à Thetford-Mines, Lévis et Roberval, à l’occasion de manifestations surprises. C’est pour réclamer que le gouvernement Harper annonce, de toute urgence, la prolongation des subventions versées aux locataires à très faible revenu qui demeurent dans 127 000 logements sociaux à travers le Québec que le FRAPRU a décidé d’organiser ces actions.

Hausses de loyer 2013

«Il faut éviter d’aggraver le problème du non-paiement» dit le FRAPRU (communiqué) Le FRAPRU réagit à la publication des outils de calcul de la Régie du logement pour la fixation des loyers, en mettant en garde contre de nouvelles hausses qui ne pourraient qu’aggraver le problème d’incapacité de payer d’une partie grandissante des locataires.

Communiqué de presse conjoint

Le droit de manifester sérieusement compromis à Québec Communiqué de presse pour diffusion immédiate ==> Voir aussi Il est où le problème? Québec, le 19 juin 2012. C’est aujourd’hui à 13h00 que les membres du Conseil municipal se prononceront sur une série de modifications au « Règlement sur la paix et le bon ordre relativement aux manifestations, assemblées, défilés et attroupements ». Une fois ces changements apportés, toute manifestation sera considérée comme illégale si les organisateurs et organisatrices ne remettent pas d’avis préalable à la Direction du service de police. Ces dispositions s’appliquent également à d’autres types de rassemblements, comme des lignes de piquetage. De plus, la Ville impose un couvre-feu en interdisant toute manifestation après 23h00. Il s’agit d’atteintes graves au droit de manifester, pavant la voie à l'arbitraire policier et à la criminalisation de la dissidence politique. Interpeller par surprise un chef de parti en campagne électorale sera dorénavant illégal à Québec. (Photo d'une action tintamarre visant André Boisclair du P.Q. le 15 mars 2007, source).

Référendum à l’Îlot Irving - La balle est dans le camp du promoteur... et de la Ville selon le Comité populaire

(Québec, 6 février 2012) Une majorité de 53% des citoyennes et des citoyens qui se sont prononcés dimanche dans le référendum à l'Îlot Irving ont choisi de voter non. «Nous respectons ce choix majoritaire de nos voisins» a indiqué Nicolas Lefebvre Legault, coordonnateur du Comité populaire Saint-Jean-Baptiste. Pour le groupe de défense de droit, la balle est maintenant dans le camp du promoteur et, surtout, de la Ville de Québec. «GM Développement devra tenir compte de cette expression démocratique majoritaire et retourner à sa table à dessin» a indiqué le M. Lefebvre Legault.

10 ans de crise du logement à Québec : la Ville doit réévaluer sa politique d’habitation

Communiqué de presse pour diffusion immédiate 10 ans de crise du logement à Québec : la Ville doit réévaluer sa politique d’habitation Québec, le 13 décembre - La Coalition pour le droit au logement de Québec réagit avec inquiétude à la sortie des dernières statistiques sur le logement locatif, rendues publiques aujourd’hui par la Société canadienne d’hypothèques et de logement (SCHL). « Malgré une légère augmentation du taux d’inoccupation, la ville de Québec demeure sous le seuil d’équilibre du marché locatif depuis plus de 10 ans » fait remarquer Mathieu Houle-Courcelles, du Comité populaire Saint-Jean-Baptiste. « Nous interpellons la Ville pour lui rappeler les engagements pris dans sa politique d’habitation adoptée en 2005 ». D’après les membres de la Coalition, il est grand temps d’actualiser cette politique pour mieux cibler les actions à entreprendre.

Les organisations syndicales et les organismes communautaires de Québec Chaudière-Appalaches en pleine mobilisation

Québec, le 5 mars 2011. – En prévision du prochain budget du Québec, des organisations syndicales des organismes communautaires, féministes, étudiants, populaires et écologistes, regroupés au sein de la Coalition de Québec Chaudière-Appalaches se mobilisent en vue de la manifestation nationale qui aura lieu le 12 mars prochain à Montréal.

Les locataires de Québec invités à contester les hausses de loyer abusives!

Québec, le 25 janvier 2011 – Alors que la Régie du logement publie aujourd’hui ses estimations moyennes d’augmentation de loyer pour 2011, la Coalition pour le droit au logement en profite pour inviter les locataires à contester toute hausse de loyer abusive. En cette période intensive de renouvellement des baux, elle leur rappelle que refuser les modifications proposées par leur propriétaire est un droit.

Pages

Communiqués de presse

S'abonner à RSS - Communiqués de presse