Modèle de plainte écrite et téléphonique - Campagne Bégin

Il est possible de télécharger le fichier. Voir plus bas.

Pour les gens en manque d’inspiration et qui voudraient participer à la campagne de plaintes, voici des modèles :

Vous pouvez contacter la Ville de Québec en composant le 3-1-1 ou par courriel : 311@ ville.quebec.qc.ca

Plainte écrite :

L’édifice situé au 500 rue Saint-Jean, QC, G1R 3C6, est laissé vacant depuis plus de 7 ans.

Le Comité populaire lance une campagne sur l’ancienne boucherie Bégin

Mardi, le 2 avril 2019 – Le Comité populaire Saint-Jean-Baptiste lançait officiellement ce matin une campagne concernant l’ancienne boucherie Bégin. Sous le thème « Ton inaction nous rend malades », les militants et militantes ont réclamé des autorités municipales la démolition de l’édifice dans les plus brefs délais et l’expropriation du promoteur actuel afin que le terrain revienne à la communauté.

Matériel de mobilisation - Ton inaction nous rend malades !

Depuis bientôt sept ans, l’ancienne boucherie Bégin n’en finit plus de se détériorer dans le quartier. Nombreuses sont les plaintes quant à cet édifice considéré par plusieurs comme une verrue. Ça suffit ! Le Comité populaire Saint-Jean-Baptiste se met en campagne afin d’exiger :
- la démolition de cet édifice dans les plus brefs délais;
- l’expropriation afin que le terrain revienne à la communauté.

Historique : boucherie Bégin

Depuis bientôt sept ans, l’ancienne boucherie Bégin n’en finit plus de se détériorer dans le quartier!

Pour revoir l'historique c'est ici:

Ton inaction nous rend malades

03/15/2019: https://www.compop.net/node/1059

Rien ne bouge sur le site de l’ancienne boucherie Bégin!

10/30/2018: https://www.compop.net/node/1011

La démolition pour mars 2018 ?

Infobourg mars-avril 2019

ANCIENNE BOUCHERIE BÉGIN LE COMPOP LANCERA SA CAMPAGNE « TON INACTION NOUS REND MALADES »

Par Marie-Ève Duchesne

Depuis bientôt sept ans, l’ancienne boucherie Bégin n’en finit plus de se détériorer dans le quartier. Nombreuses sont les plaintes quant à cet édifice considéré par plusieurs comme une verrue. Ça suffit! À compter du 2 avril prochain, le Comité populaire Saint-Jean-Baptiste se met en campagne afin d’exiger la démolition de cet édifice dans les plus brefs délais et son expropriation afin que le terrain revienne à la communauté.

ÎLOT SAINT-VINCENT-DE-PAUL : L’ESPOIR DE L’EXPROPRIATION EST REVENU

Par Vincent Baillargeon

Alors que plus personne ne croyait que l’administration Labeaume (et bien d’autres avant lui) allait s’occuper de l’îlot Saint- Vincent-de-Paul, un cadeau des Fêtes est arrivé en retard.

Dès les premiers jours de 2019, la Ville de Québec a enfin mis sa menace à exécution et a exproprié la société d’immeubles de Jacques Robitaille afin de prendre possession du site du Patro laissé à l’abandon de- puis des années. Mieux vaut tard que jamais, comme dit le dicton.

CLSC HAUTE-VILLE QUAND LE CIUSS DIT NON, LA MINISTRE DOIT AGIR !

Par Marie-Ève Duchesne

Une délégation du Comité populaire est allée, le 5 février dernier, interpeller le conseil d’administration du Centre intégré universitaire de santé et services sociaux (CIUSSS) de la Capitale-Nationale. La délégation a pu apprendre que l’administration du CIUSSS de la Capitale-Nationale ne prévoit pas rouvrir le sans rendez-vous au CLSC Haute-Ville aux personnes n’ayant pas de médecin de famille sur place. Cette situation perdure depuis le 6 mars 2017.

VERS UNE CRISE GÉNÉRALISÉE DU LOGEMENT

Par Vincent Baillargeon
Crédit photo : Véronique Laflamme

Les loyers de la région de Québec détiennent toujours la première place du loyer moyen le plus cher dans la province. Selon les plus récentes données de la Société canadienne d’hypothèques et de logement (SCHL), il atteint maintenant 813 $ (comparativement à 796 $ pour Montréal et 770 $ pourGatineau).

LE CONSEIL DE QUARTIER : UN OUTIL DE PARTICIPATION CITOYENNE

Par Fabien Abitbol

Vous entendez parfois parler du conseil de quartier, vous ne savez pas trop ce que c’est ou vous souhaitez en savoir davantage? Ceci est pour vous!

Les conseils de quartier sont une idée vieille comme le monde. Sans remonter aux origines de la démocratie, dans la Grèce antique, les premières tentatives dont on trouve trace ont eu lieu en Allemagne, précisément dans le Berlin des années 1950. Mais la mayonnaise des « jurys citoyens » assurant la liaison gouvernants-gouvernés n’a pas pris.

Pages

S'abonner à Comité populaire Saint-Jean-Baptiste RSS