Un jardin communautaire demandé dans le quartier Saint-Jean-Baptiste

Québec, 4 octobre 2018 - Le Comité populaire a posé une action symbolique aujourd’hui au parc de l’Amérique française dans le but de revendiquer une partie de ce terrain appartenant à la Ville de Québec pour un projet de jardin communautaire dans le quartier. Une bannière avec l’inscription « Ici un jardin? » et des plants ont été laissés dans le parc par les membres du Jardin populaire du Faubourg.

Issu d’un forum organisé par le Comité populaire Saint-Jean-Baptiste au mois d’octobre 2013, le Jardin populaire du faubourg est né l’été suivant. C’est donc depuis 2014 que des résidents et résidentes du quartier Saint-Jean-Baptiste ont maintenu un jardin collectif à l’aide de pots en géotextile, de chaudières et de jardinières dans le stationnement du Centre culture et environnement Frédéric-Back. Depuis trop longtemps dans un espace restreint, les membres souhaitent aller de l’avant pour un vrai projet de jardin communautaire dans le quartier.

Vincent Baillargeon, permanent au Comité populaire, explique : « l’insécurité alimentaire est un problème important dans notre le quartier. Les jardins communautaires et collectifs sont des moyens concrets de lutter contre la pauvreté. Ils permettent aussi de briser l’isolement des ménages en créant de nouveaux liens basés sur l’entraide et la solidarité».

Pour le Comité populaire cultiver et récolter des fruits et légumes frais, c’est aussi permettre aux gens de reprendre du pouvoir d’agir et de s’assurer d’une plus grande souveraineté alimentaire. Les jardins font également partie des solutions pour lutter contre le phénomène des ilots de chaleur.

Pour Monsieur Baillargeon, une partie du site visé par l’action pourrait très bien convenir pour un jardin communautaire. « La proximité entre un jardin communautaire et le domicile des utilisateurs et des utilisatrices est un facteur déterminant au niveau de l’entretien du potager. Comme plus de la moitié des résidents et résdientes du faubourg ne possèdent pas de voitures, il nous semble important que le jardin se trouve dans le quartier » ajoute-t-il .

Rappelons qu’actuellement, un seul jardon communautaire existe en Haute-Ville et que le délai d’attente pour y avoir accès est d’environ sept ans.

Tags:

Un jardin communautaire demandé dans le quartier Saint-Jean-Baptiste