L'assemble des communiqués de presse du Comité populaire.

Quatre groupes populaires unissent leur voix contre les hausses de loyer

Québec, le 11 janvier 2017 - Au moment où débute la période de pointe de reconduction des baux, le Bureau d’animation et information logement du Québec métropolitain (BAIL), le Comité des citoyen-ne-s du quartier Saint-Sauveur (CCCQSS), le Comité logement d’aide aux locataires (CLAL) et le Comité populaire Saint-Jean-Baptiste ont uni leur voix ce matin afin de procéder au lancement d’une campagne d’éducation populaire s’adressant aux locataires. Cette campagne vise à les informer et à les encourager à refuser les hausses abusives de loyer.

Les groupes de Québec du FRAPRU réclament la poursuite des subventions fédérales aux logements sociaux existants

Québec, 22 novembre 2016 – Les groupes de Québec du FRAPRU profitent de la Journée canadienne de l’Habitation pour réclamer que le gouvernement libéral de Justin Trudeau annonce, au plus tard lors de son budget de l’hiver 2017, qu’il poursuivra les subventions qu’Ottawa accorde depuis des décennies à 531 000 logements sociaux à travers le Canada, dont 113 650 au Québec. Ils demandent aussi que les milliers de logements dont les subventions fédérales ont pris fin au cours des dernières années puissent les récupérer.

Ancien Patro : 91% disent non à un hôtel !

Québec, 13 octobre 2016 – C’est sans surprise que la consultation populaire, lancée en mars dernier par le Comité populaire Saint-Jean-Baptiste, a révélé une tendance très claire. En effet, sur plus de 380 réponses reçues, ce sont 91% des personnes qui ont signifié être en désaccord avec un projet d’hôtel sur le terrain de l’ancien Patro Saint-Vincent-de-Paul, situé sur la Côte d’Abraham, à la limite de Saint-Jean-Baptiste. Il ne s’agissait cependant que de l’une des questions posées.

Sous-financement du communautaire : Les groupes en défense collective des droits, toujours en attente d’une indexation !

Depuis l’automne dernier, les groupes communautaires ont multipliés les actions dénonçant les mesures d’austérité du gouvernement libéral et revendiquant un réinvestissement dans l’action communautaire, les services publics et les programmes sociaux comme ici, lors de l’occupation du hall de l’édifice Price, siège de la Caisse de dépôt et de placement, le 2 décembre dernier.

(Communiqué) Le Mouvement d’éducation populaire et d’action communautaire autonome, le MÉPACQ, est déçu de constater que malgré la situation intenable des organismes communautaire comme le Comité populaire, aucune somme supplémentaire pour les groupes en défense collective des droits n’a été annoncée par le ministre dans le prochain budget provincial. Il existe un peu plus de 300 organismes en défense collective des droits au Québec qui travaillent pour le respect des droits sociaux et économiques.

Hôtellerie illégale et Airbnb : Le débat est lancé dans le faubourg Saint-Jean !

Québec, le 18 avril 2016 - Le Comité populaire Saint-Jean-Baptiste mettait la dernière main aujourd’hui à la première phase de sa campagne de sensibilisation sur le phénomène Airbnb dans le faubourg Saint-Jean. Plus de 3000 cartons et affiches ont été distribués dans les derniers jours pour dénoncer les conséquences de l’épidémie de conversion de logements en résidence de tourisme dans ce quartier du centre-ville de Québec. « Plus de 80 appartements déjà transformés en catimini en résidence de tourisme dans Saint-Jean-Baptiste» dénonçait le carton et l’affiche diffusés.

Terrain de l’ancien Patro Saint-Vincent-de-Paul : «Assez, c’est assez!»

Québec, 31 mars 2016 – Des membres du Comité populaire Saint-Jean-Baptiste ont dénoncé aujourd’hui, en conférence de presse, l’inaction du propriétaire et des autorités de la Ville de Québec dans le dossier du terrain de l’ancien Patro Saint-Vincent-de-Paul sur la Côte d’Abraham. Le groupe a profité de l’occasion pour annoncer qu’il réactivait le dossier et lançait un processus d’urbanisme participatif pour élaborer un projet tenant compte des besoins des gens du quartier. Depuis que les religieux ont quitté les lieux, en 1987, le site est laissé à l’abandon.

Projet de loi 70 : l'aide sociale c'est déjà trop bas, ça ne se coupe pas!

Québec, le 30 mars 2016 – La Coalition régionale contre le projet de loi 70 a participé ce midi à une action initiée par la Coalition objectif dignité. Plus de quatre-vingt citoyen-ne-s des régions de Québec et de Chaudière-Appalaches ont fait entendre leur opposition au projet de loi 70 en le jetant aux ordures devant le Ministère du Travail, de l’Emploi et de la Solidarité sociale, pour ensuite aller porter les sacs de poubelles au bureau du Premier ministre. Cette action s’ajoute au mouvement de plus de 300 organismes communautaires qui dénoncent le projet de loi 70.

Blocage du bureau de François Blais pour exiger la survie d’AccèsLogis

Une quinzaine de militant-e-s ont bloqué le bureau de comté de François Blais ce matin pour sauver AccèsLogis, le programme de développement de logements sociaux

Québec, 10 mars 2016 – À une semaine du budget du ministre des Finances, Carlos Leitão, les groupes de Québec du FRAPRU, à savoir le Comité des citoyennes et des citoyens du quartier Saint-Sauveur, le Comité logement d’aide aux locataires et le Comité populaire Saint-Jean-Baptiste, ont organisé une ultime action en faveur de la poursuite et de l’augmentation du financement du programme AccèsLogis. Une quinzaine de leurs membres et allié--es ont bloqué ce matin l’accès au bureau de comté de François Blais, ministre de l’Emploi et de la solidarité sociale.

Un vendredi pas ordinaire

 Illustrations : Aude Chaumaz

1er mai 2015 : grève sociale dans le faubourg Le 1er mai 2015, le Centre famille Haute-Ville, le Comité populaire Saint-Jean-Baptiste et leurs allié-e-s participeront activement à un mouvement de grève sociale. Les raisons ne manquent pas actuellement pour embarquer dans le mouvement.

Suspension de Faubourg en saveurs

Québec, 21 avril 2015 - Il n’y aura pas d’édition 2015 du marché public Faubourg en saveurs sur le parvis de l’église Saint-Jean-Baptiste cet été. Malheureusement, les conditions ne sont tout simplement pas réunies pour tenir le marché cet été. D'une part, la fermeture de l'église Saint-Jean-Baptiste nous pose des problèmes logistiques importants (l'église fournissait de l'espace d'entreposage, de l'eau chaude et des toilettes). D'autre part, le retrait de partenaires financiers majeurs rend très hypothétique l'atteinte des conditions financières minimales pour la tenue de l'évènement.

Pages

Communiqués de presse

S'abonner à RSS - Communiqués de presse