Les graffitis légaux, c'est beau

Projet conjoint de médiation culturelle entre la maison des jeunes (MDJ) et le conseil de quartier de Saint-Jean-Baptiste, cette fresque a été financée a été financé en partie par l’Entente de développement culturel intervenue entre le ministère de la Culture et des Communications et la Ville de Québec. Accompagné par les artistes Patrick Beaulieu (AVIVE) et Carl Lampron, un groupe de jeunes de la MDJ a participé à trois ateliers d’initiation, de préparation et d’idéation avant de se mettre à l’œuvre, la fin de semaine des 3 et 4 octobre.

Saga du plomb et la lumière fût

Par Kéven Bibeau-Létourneau,
avec la collaboration de Mérina Lord

Après une ouverture sur les chapeaux de roues, voici la suite de la saga de l’hiver : alerte au plomb ! Mitch et Jessica vont-ils enfin se remettre ensemble pour la 47e fois ? Le père de la belle nièce de Kelly va-t-il enfin déclarer sa flamme à la petite sœur de la tante de son cousin germain? Roulements de tambour, sortez le pop-corn, le deuxième épisode est désormais disponible!

SAINT-JAMBE: Rencontre avec Alice Guéricolas-Gagné

Par Marie-Ève Duchesne
Crédit photo: Sébastien Brunel

Saint-Jambe, c’est le titre du premier roman d’Alice Guéricolas-Gagné paru le 8 octobre dernier aux éditions VLB éditeur. Saint-Jambe, c’est un hommage au quartier Saint-Jean-Baptiste, à son potentiel poétique, une invitation à imaginer autre chose. Rencontre avec l’autrice qui nous présente ses inspirations et ses projets.

UN LIVRE TÉMOIGNE DE LA RÉSISTANCE DU QUARTIER

Par Vincent Baillargeon
Crédit Photo: Réal Michaud

Le 6 novembre 2018, François Saillant, qui a été pendant 38 ans le porte-parole du Front d’action populaire en réaménagement urbain (FRAPRU), a lancé le livre Lutter pour un toit, à la Librairie Saint-Jean-Baptiste.

DU LOGEMENT SOCIAL À SAINTE-FOY PLUTÔT QU’UN PHARE

Par Cheryl Ann Dagenais, coordonnatrice du Comité logement d’aide aux locataires (CLAL)
Crédit photo: courtoisie

Il y a quelques années déjà, nous avons assisté à la construction d’un édifice de 29 étages et ni l’arrondissement de Sainte-Foy-Sillery-Cap-Rouge, ni les citoyens et les citoyennes n’ont pu s’y opposer parce que les constructions de plus de 25000 mètres carrés échappent désormais au processus de contestation (voir l’article 74.4 de la Charte de la Ville de Québec).

Y’EN A MARRE DU BÉGIN

C’est en octobre dernier que le Journal de Québec nous confirmait ce que l’on pouvait pressentir depuis longtemps : nous en sommes au même point actuellement qu’avec les anciens promoteurs. En effet, dans l’article paru le 18 octobre sous le titre «Encore des retards à la Boucherie Bégin», on apprenait que les permis sont prêts à être délivrés par la Ville de Québec depuis longtemps, mais que la firme Genius n’a pas encore complété ses demandes.

ILOT SAINT-VINCENT-DE-PAUL : L’ESPOIR DE L’EXPROPRIATION AUX OUBLIETTES

Par Vincent Baillargeon

En 2016, le maire de Québec évoquait qu’avec l’entrée en vigueur du Programme particulier d’urbanisme (PPU) de la colline Parlementaire, qu’il n’y avait «aucune contestation possible» dans le cas d’une expropriation pour divers immeubles dits à « valeur patrimoniale supérieure », comme le site de l’ancien Patro.

Pour des rues résidentielles qui nous ressemblent

Crédit photo : Pascaline Lamare

Québec, le 14 décembre 2018 – Réunies lors d’une consultation citoyenne organisée par le Comité populaire Saint-Jean-Baptiste, une vingtaine de personnes ont souhaité amener des propositions de réaménagements afin de bonifier un projet de travaux majeurs pour les rues Saint-Augustin et Sainte-Madeleine qui devrait commencer ce printemps. Cette consultation fait suite à une soirée organisée par la Ville de Québec, en avril dernier, où les critiques des résidents et résidentes n’ont jamais été considérées.

Infobourg Vol. 30, no. 4 - octobre novembre 2018

Fermeture temporaire de la piscine du centre communautaire Lucien Borne

Par Agathe Légaré

La piscine du centre Lucien- Borne rouvrira ses portes à la fin mars 2019, si les travaux de réfection du bassin vont bien. D’ici là, la Ville de Québec invite les baigneurs et baigneuses à se rendre à l’une ou l’autre des deux piscines avoisinantes, où elle a payé l’ajout de périodes de bain libre gratuites. Il s’agit de la piscine Wilfrid-Hamel (155, rue Bigaouette) dans Saint- Sauveur, et de la piscine du YWCA (855, avenue Holland) dans Saint-Sacrement.

Pages

S'abonner à Comité populaire Saint-Jean-Baptiste RSS