Édition en cours du journal l'Infobourg.

Pour les précédantes éditions, voir la section archives

(En construction)

La gratuité du transport en commun revendiquée haut et fort

Le 31 août, alors que l’été n’était pas encore terminé, environ 150 personnes ont pris la rue pour la gratuité du transport en commun. La manifestation, déjà passablement colorée, était animée par une trentaine de musiciennes et de musiciens issus de quatre fanfares militantes, ce qui en a fait l’une des plus endiablée des dernières années.  Photos : David-Maxim Samson

Par Nicolas Lefebvre Legault

Le Collectif Subvercité a relancé cet automne sa campagne RTC gratuit. Levée de fonds, manifestation populaire, participation décalée à la Semaine des transports actifs et collectifs, les membres du collectif ont mis les bouchées doubles pour mettre la gratuité du transport en commun à l’ordre du jour.

Des coupes qui nous touchent

Par Marielle Bouchard

En continuité avec les dernières années libérales, le gouvernement Couillard nous offre déjà son lot d’austérité et de coupes budgétaires. Celles-ci touchent plus sévèrement les populations appauvries, auxquelles de plus en plus de gens font partie,

Pas de prison pour des contraventions !

Par la Ligue des droits et libertés-Section de Québec

Au Québec, on peut être emprisonné pour des amendes impayées en lien avec les règlements municipaux et certaines lois provinciales. Selon la Ligue des droits et libertés-Section de Québec (LDL-Qc), dans le cas des marginaux qui sont judiciarisés, il s’agit du résultat injuste d’un processus qui pose problème du début jusqu’à la fin. En effet, les personnes itinérantes – parce qu’elles sont itinérantes – n’ont tout simplement pas le choix de contrevenir à plusieurs règlements : vivre (« flâner ») et dormir dans des lieux publics, mendier ou se construire un abri. De plus, les personnes marginalisées sont davantage ciblées (profilées) que leurs concitoyennes et concitoyens par les forces de l’ordre. Bon nombre d’entre elles reçoivent des contraventions à répétition.

L’envers du décor - Logement et pauvreté dans le faubourg

L’image d’un quartier embourgeoisé où il n’y a ni pauvreté, ni problème de logement en prend pour son rhume.  C’est ce que révèlent les données du Dossier noir sur le logement et la pauvreté rendu public par le FRAPRU à la fin de septembre.

Par Nicolas Lefebvre Legault

Infobourg été 2014

Le numéro d'été 2014 du journal l'Infobourg est maintenant disponible en ligne.

 

Cet été, le marché public est de retour sur le parvis!

Scène de l’édition 2013 du marché public Faubourg en saveur, sur le parvis de l’église. Photo : Carole Savaria

Par Macarena Silva

Des aliments frais et écologiques issus de la production locale, ça vous dit ? Tout cela, et bien plus, vous le trouverez cet été dans la deuxième édition du Faubourg en saveurs, notre marché de quartier.

Îlot Irving : retour sur la consultation publique

L'Îlot Irbving, vu de la rue Richelieu.

Par Mathieu Houle-Courcelles

Le 8 avril dernier, le conseil de quartier Saint-Jean-Baptiste tenait au sous-sol de l’église une importante consultation publique sur un nouveau projet de condos à l’îlot Irving. Le promoteur, GM Développement, souhaite développer sur ce site 84 logements haut de gamme, dont une dizaine de maisons de ville. Personne n’ayant demandé de référendum, on annonce le début du chantier pour la fin de l’été.

Développement immobilier : aurons-nous notre mot à dire?

En novembre 2013, le Comité populaire avait mené une action symbolique sur le site de l'ancien patro Saint-Vincent-de-Paul

Texte : Mathieu Houle-Courcelles

Photo : Véronique Laflamme

Patro Saint-Vincent-de-Paul, Place Québec : depuis quelques semaines, les annonces se multiplient sur ces sites stratégiques situés aux abords de notre quartier. Pendant que les promoteurs s’agitent, les citoyens et les citoyennes se mobilisent.

La défense collective des droits est dans le rouge

Vania Wright-Larin, coordonnateur du Regroupement d’éducation populaire en action communautaire des régions de Québec et Chaudière-Appalaches (RÉPAC), au rassemblement du 1er juin pour un meilleur financement de la défense collective des droits

Par Vania Wright-Larin *

Promenade de Jane

L’historien Jean Provencher, avec la casquette à gauche, aidait Mathieu Houle-Courcelles, du Comité populaire (au centre), et Jean Rousseau, du Comité des citoyens du Vieux-Québec (à droite), qui codirigeaient la marche et l’animaient à tour de rôle. Photo : André Querry

Des liens à recréer entre Saint-Jean-Baptiste et le Vieux-Québec

Texte : Agathe Légaré

Photo : André Querry

L’invitation avait été lancée par courriel et sur Facebook : pour la deuxième année consécutive, le Comité populaire Saint-Jean-Baptiste s’associait aux Promenades de Jane. Tous les débuts du mois de mai depuis 2007, ce mouvement progressiste propose aux citoyennes et citoyens des visites guidées de leur quartier et de lieux jugés emblématiques de la vie urbaine d’autrefois et d’aujourd’hui.

Pages

Journal l'Infobourg

S'abonner à RSS - Journal l'Infobourg