Édition en cours du journal l'Infobourg.

Pour les précédantes éditions, voir la section archives

Action de visibilité pour des mesures sanitaires et solidaires, pas policières

Le 15 janvier dernier, plusieurs femmes de la ville de Québec, militantes féministes pour la justice sociale, ont installé des bannières à différents endroits dans les quartiers Saint-Jean- Baptiste, Montcalm, Saint-Sauveur, Saint-Roch, Limoilou et Beauport.

Notre action visait à dénoncer l’instauration du couvre-feu par le gouvernement caquiste comme stratégie pour freiner la propagation de la COVID-19.

Rebâtir notre filet social, une priorité

Le filet social, c’est l’ensemble des services publics, des programmes sociaux et du réseau d’action communautaire autonome. Le filet social ça sert à rattraper ceux ou celles qui font face à un incident majeur dans leur vie : pauvreté, perte d’emploi, maladie, violence conjugale, handicap, etc. Notre filet social, ce sont les travailleurs et les travailleuses de la santé, de l’éducation, des CHSLD, des organismes communautaires, mais également tout le personnel de soutien.

L’inaction des député.e.s caquistes de la région, dénoncée par le Comité populaire

Le 9 février dernier, le Comité populaire a organisé un rassemblement face au Conseil du Trésor, situé non loin du quartier Saint-Jean-Baptiste. Accompagné de groupes alliés, de l’animation thématique dénonçant l’inaction des différent.e.s député.e.s caquistes, des prises de parole ainsi qu’une tente symbolisant les revendications du groupe ont agrémenté ce moment.

Journée internationale des droits des femmes 2021

La pandémie de la Covid-19 a un impact négatif sur les femmes et exacerbe les inégalités structurelles et systémiques existantes causées par le patriarcat, le classisme, le racisme et le colonialisme. Aux premières lignes des services de santé, services sociaux et éducation, occupant de façon majoritaire les emplois jugés essentiels, les femmes, et particulièrement les femmes racisées, leurs familles et communautés, sont plus exposées au virus.

Prescription littéraire de la duchesse de Saint-Jambe

Gens du faubourg, chaque quartier est une petite société distincte et Saint-Jean-Baptiste ne fait pas exception. Situé entre le siège social du Bureau des affaires poétiques et le seuil de la Maison de la littérature, il n’est pas étonnant que la duchesse du lieu soit femme de lettres. Pour la lire, trouvez ses ouvrages à la Librairie Saint-Jean-Baptiste ou simplement, suivez la brève littéraire nouvellement insérée dans L’Infobourg et signée Hélène de Saint-Jambe.

Chroniques de couvre-feu

Ça fait maintenant un mois que le gouvernement de la CAQ a mis en place le couvre-feu, dans le but annoncé de ralentir l’évolution de la COVID. Cette chronique présente des témoignages en vrac de résidentes et résidents du quartier par rapport à leurs expériences de cette mesure autoritaire extrême.

Portrait de coops : un petit tour à l’Ilot Berthelot

Avec 18 logements, la coopérative est décrite par Charles comme un milieu de vie tissé serré où l’on se connaît vraiment bien et où les rencontres sont faciles et conviviales. La cour intérieure permet d’ailleurs ces rencontres entre voisins et voisines. Cette proximité entre les résidents et résidentes est décrite comme une force par le président. En effet, l’implication y est concrète et à échelle humaine, on peut donc plus facilement avoir le goût de donner un coup de main. La coopérative joue également un rôle de filet social localement avec sa préoccupation de donner un milieu de vie sain et sécuritaire aux personnes qui vivent avec une problématique en santé mentale.

Pages

Journal l'Infobourg

S'abonner à RSS - Journal l'Infobourg