Par Marie-Ève Duchesne

Lors de son Assemblée générale annuelle, le 4 octobre 2017, le Comité populaire a reçu comme mandat de revoir ou de réitérer sa position dans le dossier de l'hôtellerie illégale de type Airbnb, à la lumière de la conjoncture actuelle. C'est donc en ce sens que le comité Airbnb avait organisé une soirée de présentation et de discussion le 31 janvier dernier. La présentation a permis de dresser le portrait politique de la situation, des actions arguments portés par le Comité populaire ainsi que par d'autres regroupements et alliés. Cette présentation a été suivie d'un espace de discussion afin de connaître l'opinion des membres.

Sans grande surprise, les membres présents ont réitéré d’emblée la position déjà adoptée par le Comité populaire dans ses grandes lignes. La réflexion se poursuivra dans les prochaines semaines, mais déjà certains points semblent ressortir fortement de la discussion. Tout d’abord, le besoin d’aller plus loin dans nos actions pour exiger du politique qu’il se donne les ressources nécessaires pour faire appliquer ses lois. Et ce, de toute urgence. L’autre point qui demeure à réfléchir concerne la rue Saint-Jean. Les membres présents ont soulevé des inquiétudes quant à l’ouverture, même minime, pour permettre à Airbnb d'oeuvrer sur cette rue au cœur du quartier. Il faudra voir si, et comment, cette inquiétude viendra ou non influencer la position du Compop dans son travail futur.

Des consultations ce mois-ci

La Ville de Québec et l’Office du tourisme de Québec (OTQ) ont annoncé le 8 février dernier la tenue des consultations publiques en lien avec le dossier de l’hébergement touristique. Rappelons qu’un comité de travail a été créé en septembre 2017 afin de se pencher sur la question de l’hébergement touristique à Québec, avec la popularité grandissante des sites de location en ligne de type Airbnb. Le résultat des consultations sera transmis au comité afin qu’il en tienne compte dans ses recommandations qui devraient être connues en septembre prochain.

Des séances d’audition permettront à la population de faire entendre leur opinion, soit par la présentation d’un mémoire ou d’un commentaire verbal. Les séances se tiendront les 21 et 22 mars prochain au Club social Victoria (170, rue du Cardinal-Maurice-Roy). Les personnes ou organismes qui désirent s’exprimer verbalement ou déposer un mémoire (avec ou sans présentation) doivent s’inscrire au plus tard le 12 mars à 16 h en remplissant le formulaire prévu à cet effet sur le site de la Ville de Québec : https://www.ville.quebec.qc.ca/apropos/participation-citoyenne/formulaire/ .

Un questionnaire en ligne sera aussi accessible à tous et à toutes jusqu’au 31 mars 2018 : https://fr.surveymonkey.com/r/88FPRNV .
Afin de préparer leurs interventions aux séances d’audition des opinions, les conseils de quartier du Vieux-Québec–Cap-Blanc–Colline Parlementaire et de Saint-Jean-Baptiste ont aussi organisé un atelier participatif avec les citoyens et citoyennes de leur quartier le 28 février dernier.

Airbnb : réflexion et consultations au menu