Par Nicolas Lefebvre Legault

En ce début d’été, les communiqués annonçant des mauvaises nouvelles s’accumulent sur le bureau de la permanence du Comité populaire. À croire que nous sommes en pleine série noire.

Seulement 125 nouvelles coopératives pour Québec

La Fédération des coopératives d’habitation de Québec et Chaudière-Appalaches (FÉCHAQ) est d’avis que le gouvernement du Québec nie les besoins en matière de logement abordable dans la capitale. En effet, alors que le taux d’inoccupation de la région de Québec est à 0,5 %, la SHQ ne prévoit que 125 nouvelles unités de coopératives d’habitation dans le cadre du programme Accès-Logis (le seul programme qui permet de construire des logements subventionnés comme dans un HLM, et donc accessible aux plus pauvres). Guillaume Brien, le directeur général par intérim de la Fédération, n’y va pas par quatre chemins. « Cent vingt-cinq unités de logements ne permettront pas de solutionner durablement la crise, car les besoins sont estimés à 1 000 nouveaux logements par année. » Pour ajouter l’insulte à l’injure, une rumeur persistante veut qu’aucune de ces unités ne soit disponible pour l’arrondissement 1... À suivre.

Les vieilles coops ne seront pas rénovées

En pleine campagne électorale, la Société canadienne d’hypothèques et de logement (SCHL) a décidé qu’elle privait 23 600 logements coopératifs d’un programme de rénovation sous prétexte que des coopératives reçoivent déjà une aide financière du gouvernement fédéral. Le problème, c’est que l’aide fédérale n’a rien à voir avec les rénovations, mais vise plutôt à aider les locataires à plus faible revenu à ne pas consacrer la majorité de leur budget au logement. La FÉCHAQ trouve la situation d’autant plus injuste que les coopératives visées s’étaient fait imposer des « critères de modestie » par la SCHL au moment de leur fondation. En clair on les a forcées, il y a 25 ans, à choisir systématiquement les matériaux les moins cher et aujourd’hui, on leur refuse les rénovations devenues nécessaires précisément à cause de l’utilisation de ces matériaux cheaps.

==
Extrait du numéro d'été 2004 du journal l'Infobourg.

Série noire pour les locataires