Québec, le 25 janvier 2011 – Alors que la Régie du logement publie aujourd’hui ses estimations moyennes d’augmentation de loyer pour 2011, la Coalition pour le droit au logement en profite pour inviter les locataires à contester toute hausse de loyer abusive. En cette période intensive de renouvellement des baux, elle leur rappelle que refuser les modifications proposées par leur propriétaire est un droit.

Des loyers bien trop chers
En l’absence d’un véritable contrôle universel et obligatoire des loyers, les locataires doivent faire preuve de vigilance afin de contrer les abus. Ces dix dernières années, les propriétaires immobiliers ont clairement profité de la crise du logement et d’un marché de l’habitation qui est tout à leur avantage pour ajuster abusivement le prix de leur logement. Selon les plus récentes données de la Société canadienne d’hypothèques et de logement (SCHL), le coût moyen des loyers a explosé de 34% dans la région de Québec depuis 2000, début de la pénurie de logements.

Où s’informer?
À la réception de leur avis d’augmentation de loyer et de modification du bail, la Coalition pour le droit au logement conseille aux locataires de s’informer auprès d’un comité logement ou d’une association de locataires de la région afin d’évaluer le caractère raisonnable ou non de la hausse demandée par le propriétaire. Il est possible de consulter des documents traitant des augmentations de loyer et d’obtenir les coordonnées des groupes à l’adresse suivante : http://ateliershausses.blogspot.com.

Également, au début du mois de février, afin de bien renseigner les locataires de leurs droits, la Coalition tiendra six ateliers d’éducation populaire sur les hausses de loyer :

  • 1er février à 9h30 et 19h au Comité populaire Saint-Jean-Baptiste (780, rue Sainte-Claire),
  • 2 février à 9h30 au CCCQSS (301, rue Carillon) et 19h au BAIL (570, rue du Roi),
  • 3 février à 9h30 et 19h au CLAL (2120, rue Boivin).

La Coalition pour le droit au logement est formée du Bureau d’animation et information logement du Québec métro (BAIL), du Comité des citoyennes et citoyens du quartier Saint-Sauveur (CCCQSS), du Comité Populaire Saint-Jean-Baptiste et du Comité logement d’aide aux locataires (CLAL). Elle a été mise sur pied à Québec en 2002.

Les locataires de Québec invités à contester les hausses de loyer abusives!