Québec, le 06 octobre – Hier, la Coalition pour le droit au logement a profité de la Journée mondiale de l’Habitat pour interpeller les candidates et candidats à la mairie et aux postes de conseillères et conseillers à la Ville de Québec. Pendant que la crise du logement sévit durant toute l’année, les enjeux relatifs à l’habitation sont tenus sous silence dans la campagne électorale actuelle.

Situation alarmante
Avec un taux d’inoccupation de 0,6%, Québec vit une des pires pénuries de logements au Canada. Pour les locataires, c’est l’accès à un logement qui est compromis. Discrimination accrue lors de la recherche d’un toit, loyers augmentés abusivement et logements mal entretenus sont autant d’exemples d’effets de la pénurie.

Depuis 2000, année où le taux d’inoccupation est tombé sous le seuil d’équilibre (fixé à 3%), les loyers ont monté en flèche à Québec. Selon la SCHL, le prix des loyers a augmenté de 28% dans la région. Ainsi, dans la Ville, plus d’un ménage locataire sur trois consacre plus de 30% de ses revenus à se loger. Pour 7 030 ménages locataires, c’est 80% des revenus qui sont consacrés à ce poste budgétaire.

Pourtant, loyers élevés n’est pas synonyme de logement en bon état : à Québec, 8180 logements locatifs nécessitent des réparations majeures. Il s’agit une augmentation de 22% depuis 2001.

La Ville de Québec doit poser des gestes concrets
Pour améliorer les conditions de vie des locataires, les candidates et candidats doivent s’engager à poser des gestes concrets. En ce sens, la Coalition pour le droit au logement revendique que la Ville de Québec :

  • facilite le développement du logement social partout où il y a des besoins (notamment en se dotant d’une réserve foncière, en mettant sur pied un programme d’acquisition et en expropriant les propriétaires délinquants) ;
  • publicise le Règlement sur la salubrité et l’entretien des bâtiments d’habitation, améliore son application et fasse la promotion d’un code provincial du logement.

Journée mondiale de l’Habitat
En plus d’interpeller les candidates et candidats de la Ville de Québec, la Coalition a profité de la Journée mondiale de l’Habitat, soulignée à travers la planète chaque premier lundi d’octobre, pour sensibiliser la population à ses revendications. Une distribution massive de tracts et le dévoilement d’une bannière sur l’escalier du Faubourg ont ainsi eu lieu.

La Coalition pour le droit au logement interpelle les candidates et candidats à la Ville de Québec