Québec, le 28 mai 2020 – C’est aujourd’hui que le Comité populaire Saint-Jean-Baptiste (Compop) lance la première étape d’une consultation permettant aux résidents et résidentes du quartier de s’exprimer sur des aménagements souhaités dans le cadre d’une éventuelle nouvelle rue partagée : la rue Saint-Gabriel. Cette démarche s’inscrit dans la volonté politique du Compop d’obtenir le plus de rues partagées possibles dans le quartier Saint-Jean-Baptiste.

Dans la liste des interventions de voirie à venir dans les prochaines années pour la ville de Québec, la rue Saint-Gabriel (entre Claire-Fontaine et Sainte-Geneviève) est identifiée pour l’intégration d’un «concept de qualité de vie». À ce jour, aucune information n’a été obtenue entourant les intentions de la Ville pour ce projet. Vincent Baillargeon, du Compop explique : « Afin de s’assurer qu’il s’agit d’une « qualité de vie » souhaitée par les résidentes et les résidents, nous souhaitons prendre les devants et réfléchir collectivement à un projet porté par notre groupe. Dans un premier temps, une consultation en ligne sera effectuée. Cette enquête en ligne s’inscrit dans une démarche participative où nous souhaitons récolter le plus d’idées possibles afin d’alimenter notre propre projet. »

Pour le Comité populaire, les projets de rues partagées répondent à de réels besoins dans le quartier. Marie-Ève Duchesne, aussi du Compop, ajoute : « On connaît la réalité du faubourg avec ses trottoirs étroits et encombrés, ses chutes de glace au printemps et son inclinaison prononcée. Les rues partagées répondent à une habitude fréquente qui est de marcher en plein cœur de la chaussée. De plus, avec le contexte actuel qui nécessite une distanciation physique, les rues partagées sont d’autant plus nécessaires pour augmenter la qualité de vie de toutes et de tous. » De plus, avec l’arrivée prochainement du Réseau structurant de transport en commun, la Ville de Québec doit profiter du contexte pour mettre en place des aménagements favorisant la sécurité et facilitant l’utilisation du réseau piétonnier, pour ainsi favoriser les transports actifs et collectifs. Pour le Comité populaire, les rues partagées s’inscrivent parfaitement dans cette vision.

Rappelons que les rues partagées sont des rues aménagées pour que la chaussée soit partagée entre les piétons et piétonnes, les cyclistes et les voitures et où la vitesse automobile est diminuée à 20 km/h.

Bien que cette première consultation ne touche que la rue Saint-Gabriel, d’autres rues pourraient avoir droit à leur propre questionnaire également dans les prochains mois. Pensons notamment à la rue Sutherland, elle aussi visée par la Ville de Québec pour d’éventuels travaux.

La consultation en ligne du Compop est disponible sur le site du Comité populaire (www.compop.net) ou à l’adresse : bit.ly/3d2rsaD.

Lancement d’une consultation pour une prochaine rue partagée dans le faubourg