Par Marie-Ève Duchesne

C’est lors du premier budget caquiste du mois de mars que l’on a appris une bonne nouvelle (et elles sont rares). Une bonification du montant permis de pension alimentaire allait venir changer la donne pour de nombreuses familles en situation de pauvreté au Québec. En effet, le ministre des Finances, Éric Girard, a annoncé que l’exemption pour pension alimentaire pour enfant passera de 100 $ à 350 $ par mois par enfant dans les programmes d’aide sociale. Pour l’aide financière aux études, l’exemption passera de 1 200 $ à 4 200 $ par année par enfant pour le calcul des prêts et bourses. L’exemption passera de 0 $ à 4 200 $ par année par enfant pour l’admissibilité à l’aide juridique et pour le calcul pour un logement subventionné (supplément au loyer).

Un premier pas important vers l’obtention d’une revendication historique pour les groupes de personnes assistées sociales et leurs alliées (pensons aux groupes travaillant auprès des familles monoparentales, des étudiants et des étudiantes, des groupes féministes, etc.) Comme les victoires se font rares à l’aide sociale, la plupart des gouvernements précédents se contentant de sabrer les plus pauvres sans modération, il est important de souligner ce changement majeur.

Campagne en cours concernant les dons à l’aide sociale

L’Association pour la défense des droits sociaux Québec métro (ADDS-QM) mène actuellement une campagne demandant un ajustement des dettes des personnes assistées sociales suite à un changement survenu dans les derniers mois au sujet des dons reçus.

Avant le 1er janvier 2019, une personne avait le droit de recevoir trois dons en argent dans l’année avant de voir son aide financière coupée : l’un pour son anniversaire, l’un pour Noël et un autre sans occasion précise. Les dons supplémentaires étaient alors comptabilisés et transformés en dettes au ministère. En date du 1er janvier 2019, les changements effectués à l’aide sociale permettent aux prestataires de recevoir des dons en argent à la hauteur de 100 $ par mois.

Ce nouveau changement considéré comme une bonne nouvelle par l’organisme soulève quand même plusieurs frustrations pour les personnes qui se voient vivre avec une dette contractée avant le 1er janvier 2019. C’est pourquoi la campagne « Donner c’est donner » demande au gouvernement du Québec d’ajuster les montants des dettes contractées à cause des dons reçus pour toutes les personnes assistées sociales, comme si cette bonification adoptée dans les derniers mois avait toujours existée.

Pour plus d’informations, vous pouvez contacter l’ADDS- QM au 418 525-4983 ou par courriel à info@addsqm.org. On peut signer la pétition en ligne sur le site de l’A ssemblée nationale avant le 15 juin : https://www.assnat.qc.ca/fr/exprimez-votre-opinion/petition/Petition-771.... html. Vous pouvez également vous rendre dans les locaux de l’ADDS-QM pour signer une version papier au 301, rue Carillon.

DES VICTOIRES ET DES LUTTES À L’AIDE SOCIALE