Par Fabien Abitbol
Crédit photo: Fabien Abitbol

Le conseil de quartier de Saint-Jean-Baptiste (CQSJB) a organisé le 21 novembre une projection-débat sur l’avenir du patrimoine religieux, notamment de l’église Saint-Jean-Baptiste. Cela a été l’occasion d’avancer au moins d’une étape : un documentaire de suivi sera réalisé à l’aide d’une campagne de sociofinancement.

Une quarantaine de personnes ont assisté à cette soirée. Deux fois plus que ce qu’espéraient le président du CQSJB Louis Dumoulin et le sociologue Pierre Fraser.

Pour lancer le débat, le sociologue et réalisateur Pierre Fraser avait monté une version de 23 minutes de son documentaire du printemps 2015 Requiem pour une église, visionné plus de 3 500 fois depuis sa mise en ligne sur YouTube.

Ce fut l’occasion (y compris pour celles et ceux n’ayant jamais visionné l’original) de se faire une idée sur le véritable chemin de croix que représente la renaissance de ce patrimoine du Québec et de notre quartier, à deux pas de l’Assemblée nationale, et dont la légende veut que l’architecte ait volontairement placé la croix de façon à ce qu’elle dépasse le sommet du parlement.

Lorsque le CQSJB avait annoncé cette soirée, il y était précisé qu’un autre événement aurait lieu en 2019. En fait, Pierre Fraser a pour ambition de réaliser un documentaire de suivi, d’une vingtaine de minutes, meilleure façon selon lui de relancer le sujet. Son envie est donc de mettre en boîte régulièrement les travaux, les remarques, ou les idées de celles et ceux qui souhaitent la renaissance de l’église, et de facto du vaste espace communautaire du sous-sol.

Les participants et participantes à cette rencontre venaient d’horizons divers, certains en voisins (du Bon-Pasteur), d’autres de plus loin, et quelques Saint-Jambiens ayant, pour leur part, des connaissances relatives à d’autres édifices patrimoniaux en péril au Québec ou ailleurs. Rien qu’au cours de cette période d’échanges, il y aurait eu assez de matière pour préparer la moitié du documentaire de suivi, a fait remarquer le sociologue. De L’Austérité n’affecte personne au récent J’ai faim..., sans compter d’autres documentaires de sociologie visuelle en cours, Pierre Fraser est rodé à l’exercice !

Le titre provisoire de ce documentaire de suivi sur l’église Saint-Jean-Baptiste est Église à sauvegarder. Les contributions demandées vont de 10 à 500 dollars. Outre de contribuer à la réalisation de ce projet, les montants de 10 $ et 20 $ permettent d’avoir son nom au générique de fin, ceux de 50 à 150$ permettent en sus un accès au documentaire en avant-première et pour 200$, les donateurs voient en outre leur nom au générique du début ainsi que sur diverses plateformes. Enfin, les grands contributeurs à 500 $ (particuliers, organismes sans but lucratif ou autres) ont par surcroît le titre de producteur délégué.

À l’occasion de sa rencontre publique de décembre, le conseil de quartier devrait adopter diverses résolutions sur l’édifice patrimonial, dont une pour organiser l’événement suivant au printemps. Pour en savoir davantage sur ce documentaire en préparation, visionner la version écourtée de Requiem pour une église et éventuellement ajouter votre pierre à l’édifice, il suffit d’aller sur le site de Photo Société (1), à la rubrique « Documentaires », puis de cliquer sur « En production », et enfin sur « Église à sauvegarder ».

(1) Le site de Photo Société est à l’adresse https://photo-societe.com

Trois ans après sa fermeture, on reparle de l'église