Par Vincent Baillargeon
Crédit Photo: Réal Michaud

Le 6 novembre 2018, François Saillant, qui a été pendant 38 ans le porte-parole du Front d’action populaire en réaménagement urbain (FRAPRU), a lancé le livre Lutter pour un toit, à la Librairie Saint-Jean-Baptiste.

L’auteur fait le récit de douze luttes sur le logement qui se sont déroulées au Québec de l’après-guerre jusqu’à aujourd’hui. Deux de ces combats ont eu lieu dans le quartier Saint-Jean-Baptiste de Québec, le premier à la fin des années 1970 sur la rue Saint-Gabriel et le second dans la décennie 2000 lors du squat de la Chevrotière.

Les 12 batailles racontées dans Lutter pour un toit, qui a été édité par Écosociété, ont eu lieu à Montréal, Gatineau, Châteauguay, Québec et Val-David : squats organisés après la Seconde Guerre mondiale ou au début des années 2000 ; luttes contre des démolitions de logements et de communautés ; pressions pour obtenir la construction de logements sociaux; actions contre l’embourgeoisement des quartiers ouvriers.

Au-delà des luttes elles-mêmes, deux idées transversales parcourent le livre : l’importance du logement social pour lutter contre la pauvreté et l’idée que le logement n’est pas uniquement un toit pour une personne, mais qu’il assure une certaine protection des autres besoins nécessaires à une vie décente.

Les luttes racontées se sont terminées par des victoires ainsi que par des défaites. Certaines ont duré des semaines, d’autres des mois et même des années. Quelques-unes ont impliqué des actions directes, des manifestations, des représentation politiques et médiatiques. Mais toutes les mobilisations ont influencé les pouvoirs publics et la population et ont ainsi aidé à considérer le logement comme un droit et non un privilège.

Le livre s’adresse à toute personne déjà mobilisée pour la justice sociale ou tout simplement aux personnes qui souhaitent en connaître davantage sur les forces progressistes qui ont influencé le Québec depuis plus de 70 ans.

Bonne lecture!

François Saillant, 2018, Lutter pour un toit, Montréal, Écosociété, 208 pages. En vente au coût de 22$, entre autres, à la Librairie Saint-Jean-Baptiste.

UN LIVRE TÉMOIGNE DE LA RÉSISTANCE DU QUARTIER