Par Andrée O’Neill

Les femmes et les hommes qui veulent siéger à l’Assemblée nationale n’ont peut-être pas toutes et tous une connaissance très poussée de la langue française. Mais ils nous offrent de belles illustrations du mot oxymore. Un oxymore, c’est quand on dit quelque chose comme « hâtons-nous lentement » ou « elle est joliment laide cette tour de condos ».

À Québec, on veut un troisième lien et on va l’avoir. Et les écolos n’ont pas à s’inquiéter. Cet été, ces messieurs et dames (du PQ, du PLQ et de la CAQ) nous ont juré que ce troisième lien se fera de façon responsable, dans le respect de l’environnement et dans l’acceptabilité sociale.

Moi, ces belles valeurs, je les mets en pratique dans ma vie personnelle. Quand je texte en conduisant, je fais ça prudemment. Je jette mes mégots dans les bouches d’égout, mais de manière responsable. Cet été, j’ai coupé les cinq arbres de ma cour arrière pour faire de la place pour ma piscine hors terre, mais j’ai consulté en amont (mes voisins, mon chat, etc.)

Un troisième lien bien fait, ça va être bon pour l’environnement. François Legault l’a dit : des chars au ralenti sur le pont à l’heure de pointe, ça pollue bien plus que des chars qui roulent vite.

Et puis, un pont-tunnel au travers de l’île d’Orléans, ça va être formidable pour l’économie de la région. Les beaux projets immobiliers, les belles taxes foncières !

À Québec, on va de l’avant. On ne se laisse pas influencer par la mode du « transport durable ». À un moment donné, faut prendre des décisions. Si on se met à écouter l’avis des universitaires communistes, on manque le train du progrès.

J’aime beaucoup ma nouvelle piscine. Enfin, du changement, enfin, de la fraîcheur ! C’est sûr que je n’avais pas prévu que tout le monde dans le quartier voudrait venir se baigner chez moi, et j’imagine qu’il va bientôt falloir que je l’agrandisse. Je ne sais pas trop combien ça va coûter, mais bof, suffit d’étaler ça un peu dans le temps. Au pire, je vais donner la facture à mes enfants et mes petits-enfants.

C'est donc bien beau, la mobilité à Québec!