Transit sur la rue D’Aiguillon : Les résidant-es bloquent la circulation

Québec, le 20 mai 2008 – Les résidants de la rue d’Aiguillon sont exaspérés par la circulation de transit et l’inaction de la Ville dans ce dossier depuis plusieurs années. Soutenus par le Comité populaire Saint-Jean-Baptiste, ils déposeront à la séance du conseil municipal de ce soir une pétition signée par 164 résidants de la rue, demandant à la Ville et à son Service des transports de prendre au plus vite les mesures nécessaires pour mettre fin à une situation qu’ils jugent intolérable.

==>Mini Photo reportage

La circulation de transit et la pollution qu’elle entraîne nuisent grandement à la qualité de vie, à la santé et à la sécurité des résidants et des 250 enfants de l’école primaire Saint-Jean-Baptiste, dont la cour de récréation et le gymnase ne sont séparés de la chaussée que par un étroit trottoir. Une des sorties directes de l’école sur la rue d’Aiguillon n’est protégée par aucun brigadier.

Les résidences sont envahies par les polluants et le bruit. Les vitres noircissent en un temps record, les façades sont couvertes d’éclaboussures. La rue d’Aiguillon compte plusieurs maisons patrimoniales plus que centenaires qui subissent actuellement un vieillissement accéléré du fait de cette nuisance.

La rue d’Aiguillon doit conserver son caractère résidentiel et n’a pas à subir une telle nuisance. Les 350 familles qui y vivent ont droit à la même qualité de vie que les autres résidants de Québec. La circulation de transit doit passer sur les boulevards urbains, pas au ras des maisons et sous le nez d’une cour d’école!

Démarches
En 2004, pressée par des résidants du quartier, la Ville de Québec avait présenté un scénario qui avait été entériné par la majorité des résidants lors de consultations publiques. Or celui-ci n’a jamais été appliqué. Depuis, le dossier n’a pas évolué.

Au cours des derniers mois, le Comité populaire Saint-Jean-Baptiste a fait plusieurs démarches auprès de la Ville de Québec afin de trouver des solutions au problème. Il a aussi tenu des rencontres avec des résidants de la rue d’Aiguillon pour élaborer de nouveaux scénarios de circulation. Une réunion avec des représentants de la Division du transport a eu lieu en janvier 2008… mais le dossier n’a toujours pas évolué!

Le comité Action d’Aiguillon, sous-comité du Comité populaire Saint-Jean-Baptiste, est composé de résidants de la rue d’Aiguillon, de parents d’enfants qui fréquentent l’école et de résidants du quartier Saint-Jean-Baptiste. Ce matin, ses sympathisants ont bloqué la rue pendant 15 minutes à l’heure de pointe en signe de protestation.

Par cette pétition, ils demandent que la Ville trouve une solution et la mette en œuvre le plus rapidement possible, après consultation publique auprès des citoyens.

Mini Photo-reportage
(Photo: Étienne Grandmont)