Par Michel Hallé *

Le 21 septembre dernier, la Ville de Québec et l'Office du tourisme de Québec annonçaient la création d'un comité de travail sur l'hébergement touristique à Québec. Les objectifs de ce comité sont d'établir un diagnostic de l'hébergement touristique et de faire « des recommandations qui visent à conserver l'authenticité des quartiers historiques et touristiques, tout en conservant leur attractivité auprès des clientèles d'ici et d'ailleurs ».

Ce comité est composé de neuf personnes dont un seul membre est un citoyen non lié au milieu des affaires, M. Alain Samson, président du conseil de quartier Vieux-Québec-Cap-Blanc-Colline Parlementaire.

Afin de faire contrepoids à un déséquilibre flagrant dans la composition de ce comité, et de soutenir M. Samson en lui fournissant des renseignements et des pistes de solution sur les nouvelles tendances de l'hébergement touristique, un comité aviseur citoyen a été formé.

Ce comité citoyen est composé de représentantes et représentants de divers organismes à but non lucratif (OBNL) œuvrant dans les quartiers centraux, particulièrement touchés par l'hébergement illégal. Il s'agit des conseils de quartier de Saint-Roch, du Vieux-Québec-Cap-Blanc-Colline Parlementaire, du Vieux-Limoilou et de Saint-Jean-Baptiste, ainsi que du Comité des citoyens du Vieux-Québec et du Comité populaire Saint-Jean-Baptiste.

Les objectifs poursuivis par les membres sont de mettre en commun les informations dont chacun dispose, faire ressortir les pistes d'action qui sont partagées par tous les représentantes et représentants et élaborer une stratégie d'intervention auprès de la Ville de Québec.

Les membres du comité se sont également entendus pour aborder en priorité trois aspects de la problématique de l'hébergement touristique, soit l'offre de location touristique illégale de logements entiers par des entreprises et des particuliers, la construction et la transformation de bâtiments commerciaux afin d'y offrir de l'hébergement touristique et la possibilité d'offrir en location aux touristes des logements situés sur les artères commerciales existantes.

* Michel Hallé est vice-président du conseil de quartier de Saint-Jean-Baptiste

Hébergement touristique : des organismes s'unissent pour répondre à la Ville