Québec, le 18 avril 2016 - Le Comité populaire Saint-Jean-Baptiste mettait la dernière main aujourd’hui à la première phase de sa campagne de sensibilisation sur le phénomène Airbnb dans le faubourg Saint-Jean. Plus de 3000 cartons et affiches ont été distribués dans les derniers jours pour dénoncer les conséquences de l’épidémie de conversion de logements en résidence de tourisme dans ce quartier du centre-ville de Québec.

« Plus de 80 appartements déjà transformés en catimini en résidence de tourisme dans Saint-Jean-Baptiste» dénonçait le carton et l’affiche diffusés. Le matériel de sensibilisation avance que les résidentes et les résidents du quartier n’ont rien à gagner collectivement du phénomène Airbnb, mais beaucoup à perdre. Le carton déplore notamment une diminution du nombre de logements disponibles, une pression à la hausse sur les loyers et les taxes municipales, une dégradation des liens de voisinage, un mépris du vivre ensemble et du zonage résidentiel ainsi qu’une atteinte au pouvoir de décision démocratique des citoyennes et citoyens.

Le Comité populaire dit aimer et vouloir défendre le quartier Saint-Jean-Baptiste et son caractère résidentiel, convivial et dynamique. La population est invitée par le Comité à participer à la prochaine assemblée générale du Conseil de quartier Saint-Jean-Baptiste, qui aura lieu mardi le 19 avril à 19h00 au Centre de l’environnement (870, de Salaberry). Une discussion participative sur le thème de l’hôtellerie et des résidences de tourisme est prévue à l’ordre du jour. Les membres du Comité populaire vont alors demander au Conseil de quartier de prendre position sur le phénomène Airbnb et recommander à la Ville de Québec de se donner les moyens de faire respecter le zonage résidentiel du quartier.

Tags:

Hôtellerie illégale et Airbnb : Le débat est lancé dans le faubourg Saint-Jean !