Nouvelles propositions de tracé

Au début du mois de mars, Accès transports viables a rendu publique une nouvelle proposition pour le corridor cyclable dans le quartier. Le document complet est accessible sur leur site Web.

Par Mathieu Houle-Courcelles

Dans le dernier numéro de L’Infobourg, Agathe Légaré faisait le point sur l’évolution du dossier des pistes cyclables dans Saint-Jean-Baptiste.

On se rappellera que le Comité populaire avait déposé au printemps 2012 un projet visant à aménager une voie cyclable sur la rue Saint-Jean (en direction est) et sur la rue Richelieu (en direction ouest). Cette proposition, qui avait reçu un appui du conseil de quartier, a par la suite été présentée à l’Association des gens d’affaires du Faubourg (AGAF) et à un comité de suivi de la Ville chargé de l’implantation du « vélo boulevard » entre l’Université Laval et la colline Parlementaire.

Au début du mois de mars, l’organisme Accès transports viables a présenté une nouvelle proposition bonifiant celle du Comité populaire. Elle vise à aménager deux voies cyclables sur la rue Saint-Jean, l’une en direction est (du côté droit de la rue), l’autre en direction ouest (du côté gauche de la rue). Afin de permettre la réalisation du projet, une voie de circulation serait retranchée et les zones de débarcadère du côté gauche seraient retirées.

Cette proposition audacieuse a plusieurs mérites. En plus de donner plus de visibilité à la pratique sécuritaire du vélo sur l’une des principales artères marchandes de la Haute-Ville, elle permettrait également de réduire la vitesse automobile entre Turnbull et Honoré-Mercier.

Malheureusement, le conseil d’administration de l’AGAF s’est opposé à ce nouveau schéma d’aménagement, principalement à cause de la perte des espaces de débarcadère. Le Comité populaire croit que la perte de ces espaces pourrait être remplacée par d’autres mesures, au cas par cas. Nous poursuivons nos démarches afin de faire débloquer la situation. Ce débat aura eu pour effet de relancer la réflexion sur les pistes cyclables en Haute-Ville, qu’on croyait morte et enterrée depuis l’adoption du Plan de mobilité durable. Un groupe s’est même formé pour réclamer l’ajout d’une piste cyclable sur le boulevard René-Lévesque. De plus en plus d’intervenants estiment que pour réduire l’emprise de l’automobile sur notre quartier, il faut favoriser le transport actif (marche et vélo). Mais pour y arriver, il nous faudra collectivement faire des compromis et se permettre de sortir du statu quo.

==
Extrait du numéro de printemps 2013 du journal l'Infobourg

Corridor cyclable dans Saint-Jean-Baptiste