Le Comité populaire Saint-Jean-Baptiste s’est prononcé en assemblée générale à deux reprises sur le développement de l’îlot Irving. Notre organisme appuie l’implantation d’une coopérative d’habitation sur le site et mène une campagne autonome pour le «oui».

Nous sommes conscients que le projet présenté n’est pas parfait, aucun ne l’est jamais. Voici les arguments qui ont milité en faveur de notre appui au projet :

1. Mixité sociale

Pour la première fois en quinze ans de tergiversations sur ce site, il y a une ouverture réelle pour intégrer du logement social dans le développement de l’îlot Irving. La construction d’une coopérative de vingt logements, c’est la garantie que le projet de condos ne sera pas seulement un facteur de gentrification. Notons que c’est actuellement le seul projet de condos au centre-ville qui encourage la mixité sociale.

Par ailleurs, le gabarit du bâtiment fait l’objet de critiques bien compréhensibles. Nous pensons cependant qu’accepter ce gabarit pour un projet qui inclut une coopérative est une solution beaucoup plus intéressante que d’ouvrir la porte à une construction moins haute mais constituée à 100% de condos.

2. Mixité des fonctions

La présence de commerces au rez-de-chaussée et d’un stationnement souterrain ouvert au public assure la mixité des fonctions sur le site. Cette mixité est une caractéristique forte du faubourg et de la rue Saint-Jean et un élément clé de la trame urbaine du secteur.

3. Développement durable

L’intégration de considérations écologiques, notamment de dispositifs de lutte au phénomène des îlots de chaleur, constitue une bonification importante par rapport au statu quo et à la moyenne des nouvelles constructions dans le secteur.

* * *

L’opposition au projet de l’îlot Irving est légitime, mais il s’agit d’un pari sur l’avenir. Comme il y aura construction de toute façon sur ce site, il s’agit, à notre avis, d’un quitte ou double. Le risque, réel, c’est que le prochain projet soit pire, que ce soit au plan social ou urbain. Nous ne voulons pas prendre ce risque.

Il est très difficile de créer de nouvelles coopératives d’habitation et les terrains vacants sont rares dans Saint-Jean Baptiste. Nous pouvons maintenant poser un geste pour permettre à une nouvelle coop de se réaliser. C’est une occasion à saisir et c’est pourquoi nous appelons à voter OUI le 5 février prochain.

==
Extrait de l'édition d'hiver 2012 du journal l'Infobourg.

Le compop appelle à voter «oui»