« Les lois du travail sont des lois d’ordre public, ce qui veut dire que personne ne peut négocier de conditions de travail moins avantageuses que ce que la loi prévoit. Si vous avez accepté de telles conditions, sachez que cette entente n’est pas légale et que vous avez droit au moins au minimum prévu par la loi. Par exemple, si vous avez accepté de travailler gratuitement pendant votre période de formation ou de travailler pour un salaire plus faible que le taux du salaire minimum, vous pourriez réclamer ces montants à votre employeur et, s’il refuse de vous les remettre, faire une plainte pécuniaire auprès de la Commission des normes du travail. » (Nadeau, 2010, p.173)

Par Agathe Légaré

Au bas de l’échelle, un des plus anciens groupes populaires de défense des droits des travailleuses et travailleurs non syndiqués, vient de mettre à jour son indispensable guide Vos droits au travail : L’ABC des personnes non syndiquées.

Que vous travailliez à salaire dans une entreprise de compétence fédérale ou de compétence provinciale, vous avez des droits au travail et des recours qui relèvent de plusieurs lois et de plusieurs organismes gouvernementaux différents. C’est pour vous aider à vous retrouver dans ce dédale qu’Au bas de l’échelle a conçu ce guide.

Les auteures Ghislaine Paquin et Marie-Josée Dupuis, sous la coordination de Lynda Nadeau, présentent les aspects pertinents de lois, certaines très complexes (la Loi sur les normes du travail, la Loi sur les accidents de travail et les maladies professionnelles, etc.) Elles proposent des tableaux récapitulatifs et des mises en garde et définissent des notions, comme le harcèlement psychologique, en fournissant des exemples. Les auteures ont aussi regroupé de judicieux conseils pratiques aux personnes non syndiquées, à consulter au moment de l’embauche, en cours d’emploi et au moment d’un congédiement ou d’un départ, ainsi que des informations pour obtenir les services d’une avocate ou d’un avocat en droit du travail.

Enfin, le guide propose un bottin de ressources (groupes d’appui, organismes gouvernementaux et comités paritaires de convention collective), mais malheureusement, il fait peu de place aux groupes d’appui hors de la région métropolitaine de Montréal. À cet égard, le Groupe d’aide et d’information pour les non-syndiquéEs (GAINS) est l’un des rares organismes existant dans la région de Québec (418-922-2453).

Nadeau, Lynda (Dir.) Vos droits au travail?: L’ABC des personnes non syndiquées. Montréal, Au bas de l’échelle, 2010, dixième édition revue et mise à jour, 188 pages.

Pour plus d’informations : www.aubasdelechelle.ca
On peut se procurer le livre auprès de l’éditeur.

==
Extrait du numéro d'automne 2011 du journal l'Infobourg.

Vos droits au travail