Photo: Étienne Grandmont

Par Mathieu Houle-Courcelles

Après dix mois de fermeture, la Maison des jeunes du quartier Saint-Jean-Baptiste a rouvert ses portes le 8 juin dernier. Nous sommes allés rencontrer son nouveau directeur, Dominic Garneau, pour qu’il nous présente ce milieu de vie pour les adolescents et adolescentes de la haute-ville.

Un peu d’histoire

La Maison des jeunes a été fondée à la fin des années 1970, dans le prolongement de la lutte du Mouvement Saint-Gabriel. À l’époque, les résidants et résidantes de cette rue occupaient leurs maisons pour les sauver du pic des démolisseurs, qui souhaitaient raser le haut du Faubourg pour y aménager une autoroute. Les adolescents et adolescentes ne voulant pas être en reste, ils reprirent en main l’une des premières maisons à l’entrée de la rue. Ainsi commence l’histoire de la Maison des jeunes, l’une des plus anciennes de la région de Québec.

Les lieux

Les locaux sont aménagés dans une belle maison de pierres, construite il y a près de 150 ans. Au cours de la dernière année, la Maison des jeunes a subi une cure de jouvence. L’équipe a profité de cette pause pour effectuer de nombreuses réparations rendues nécessaires par l’usure du temps.

Mais il n’y a pas que l’état de la maison qui a entraîné la fermeture l’an dernier. Depuis quelques années, la Maison des jeunes recevait des plaintes de bruit du voisinage. Les relations avec la Ville, qui est toujours propriétaire des lieux, s’étaient également dégradées. La Maison des jeunes était repliée sur elle-même. Selon M. Garneau, le temps était venu « de repartir sur de nouvelles bases?», d’autant plus que le bail avec la Ville arrivera à échéance en 2013 et que la Maison n’a pas l’intention de déménager ses pénates.

La Maison des jeunes aujourd’hui

Un nouveau conseil d’administration et une nouvelle équipe de travail ont fait leur entrée à la suite de l’assemblée générale de juin 2010. La Maison des jeunes peut compter sur deux employés à temps plein, Dominic Garneau et Marie-Josée Pineault, de même que sur trois animateurs-intervenants (Jimmy Lavoie, Élizabeth Chevrier et Sabrina Fradette). Une collaboration étroite avec le service l’Entre-cours de l’École J.-F. Perrault a permis de rejoindre une quarantaine de jeunes de la première année du secondaire, lesquels forment le nouveau noyau d’utilisateurs et d’utilisatrices. « On a privilégié d’abord les étudiants et étudiantes de première secondaire pour que les plus jeunes trouvent leur place dès la réouverture ». Et, de la place, il y en a : sur trois paliers, l’espace pour le jeu et la détente ne manque pas.

Pourquoi une Maison des jeunes ?

Dominic Garneau insiste sur l’importance d’un lieu comme la Maison des jeunes pour les adolescents et adolescentes du centre-ville : « Nous sommes un milieu de vie ouvert, à l’écoute de leurs besoins. On est là pour les soutenir et contribuer à leur développement. Ici, ils ont un pouvoir et peuvent apporter une couleur particulière à leur Maison des jeunes ». Au cours de l’été, un programme d’activités culturelles, sociales et sportives sera mis sur pied à partir des idées émises par les jeunes qui fréquentent la Maison.

La Maison des jeunes du quartier Saint-Jean-Baptiste est située au 655, rue Saint-Gabriel. Ses heures d’ouverture sont du lundi au vendredi de 12h00 à 18h00 avec possibilité d’activités spéciales ou de sorties les soirs ou les fins de semaine. Pour plus d’information : 418-641-1665 ou www.mdjsjb.ca

==
Extrait du numéro d'été 2011 du journal l'Infobourg

Maison des jeunes du quartier Saint-Jean-Baptiste - Un vent de renouveau