Par Agathe Légaré

Ce vendredi 24 février, 1 707 organismes ont déjà
signé la résolution dénonçant la convention Programme de soutien (financier) aux organismes communautaires (PSOC), proposée par le ministère de la Santé et des Services sociaux et laquelle doit entrer en vigueur le 1er avril 2011. Cette convention lierait les organismes au Ministère pour son financement.

Les signataires répondent à l’appel lancé conjointement par la Coalition des Tables régionales d’organismes communautaires (la « CTROC ») et par la Table des regroupements provinciaux d’organismes communautaires et bénévoles (la « Table ») qui regroupent près de 3 000 organismes œuvrant surtout dans le domaine de la santé et des services sociaux.

La Table et la CTROC rejettent en bloc la convention PSOC, notamment parce qu’elle accorderait des pouvoirs discrétionnaires accrus aux fonctionnaires sur la base de critères flous (comme
« les valeurs » de la société québécoise) et parce qu’elle permettrait un accès illimité à tous les documents des organismes, même ceux qui n’ont pas d’incidence financière. Les motifs de refus sont bien expliqués sur le site Internet du mouvement (http://www.nonalaconvention.org), en particulier dans leur bulletin fait sous forme de questions-réponses.

Selon une porte-parole de la région de Québec, Mme Vicky Brazeau, la Table et la CTROC veulent négocier avec le ministère de la Santé et des Services sociaux « un vrai contrat » dans un échéancier réaliste. Elles souhaitent que la première rencontre (de balisage, en quelque sorte) ait lieu en présence de la ministre déléguée aux Services sociaux, Mme Dominique Vien.

Une histoire à suivre.

==
Extrait du numéro de mars 2011 du journal l'Infobourg.

Les organismes communautaires disent : « Non à la convention PSOC ! »