La nouvelle coopérative s’implanterait sur la rue Richelieu. Photo : Nicolas Lefebvre Legault

Par Nicolas Lefebvre Legault

Mardi le 19 octobre, GM Développement a déposé au conseil de quartier Saint-Jean-Baptiste un projet de développement résidentiel sur l’îlot Irving qui inclus à la fois une soixantaine de condos… et un projet de coopérative d’habitation appuyé par le Comité populaire Saint-Jean-Baptiste.

Mixité sociale

Comme nous l’indiquions dans le dernier numéro de l’Infobourg, l’îlot Irving fait partie des sites prioritaires identifiés par un comité de requérantes et requérants de logement social pour implanter une nouvelle coopérative d’habitation dans le quartier. Or, le site en question a été acheté récemment par GM Développement dans le but d’y développer un projet de condos avec des commerces au rez-de-chaussé. Les requérantes et requérants revendiquent donc un site privé sur lequel existe un projet de développement résidentiel tout aussi privé. Fin de l’histoire? Et bien non…

GM Développement voit grand, neuf étages, alors que le zonage actuel ne permet que six étages. Leur projet est donc irrecevable dans ces conditions, connaissant un peu les « sensibilités » dans Saint-Jean-Baptiste. Pour le rendre acceptable, la conseillère municipale Chantal Gilbert leur a suggéré d’y ajouter une dimension sociale. Bref, de partager le site avec un projet de coopérative d’habitation.

Après réflexion, le conseil d’administration du Comité populaire a décidé de creuser cette idée. Le pour et le contre ont été pesés, pour en venir à la conclusion que le développement d’un projet mixte sur ce site est, dans les circonstances, une option somme toute acceptable (c’est également l’opinion du comité de requérantes et requérants).

Un gain pour les locataires

Le statu quo sur l’îlot Irving est inacceptable. Le comité de citoyens ne se résoudra jamais à voir un stationnement de surface sur la rue Saint-Jean et un mur aveugle passablement crade sur la rue Richelieu. Un développement résidentiel est en soit positif. Évidemment, la hauteur du projet et le fait qu’il s’agit de condos ne réjouit personne. Par contre, si cela permet d’ajouter une vingtaine de logements coopératifs dans le quartier, il s’agit aux yeux du Comité populaire d’un compromis satisfaisant et d’un gain pour les locataires du faubourg.


Historique d’un projet de coop

Automne 2009 - Le Comité populaire Saint-Jean-Baptiste lance officiellement un processus visant à fonder une nouvelle coopérative d’habitation dans le quartier Saint-Jean-Baptiste.

Hiver 2009 – Fondation d’un comité de requérantes et requérants formé de ménages intéressés à fonder une coopérative d’habitation à la suite de la tenue de deux rencontres d’information (30 novembre 2009 et 4 mars 2010).

Printemps 2010 – Structuration du comité de requérantes et requérants et élaboration des grandes lignes du projet et des priorités du groupe.

Juin 2010 – Dévoilement public du projet de coopérative dans l’Infobourg et rencontre avec des élues de la Ville de Québec pour solliciter leur appui. Le groupe apprend que le site prioritaire identifié par les requérantes et requérants pour s’implanter (l’îlot Irving) vient d’être vendu à un promoteur immobilier (GM Développement).

Été 2010 – Une rencontre a lieu entre GM Développement et le Comité populaire pour développer une proposition de
projet mixte coop/condos sur l’îlot Irving. Le principe est appuyé par le conseil d’administration du Comité populaire, le comité de
requérantes et requérants et les élues de la Ville de Québec. Le comité de requérantes et requérants retient les services du groupe de ressources techniques SOSACO.

Septembre 2010 – Après une deuxième rencontre conjointe, GM Développement signe une lettre d’intention confirmant qu’elle réserve l’espace pour une vingtaine de logements coopératifs sur le site de l’Îlot Irving.

Octobre 2010 – Fondation officielle de la coopérative d’habitation La face cachée et présentation du projet de développement de l’îlot Irving au Conseil de quartier Saint-Jean-Baptiste.


Le projet en résumé/

Nombre d’étages : entre 3 et 9 (en paliers)
Nombre d’unités de condos : 68
Nombre d’unités de coop : 20

Le projet tel que présenté au conseil de quartier comprend également un nombre indéterminé d’espaces commerciaux en rez-de-chaussé sur la rue Saint-Jean, une toiture et des murs végétalisés, ainsi qu’un grand stationnement souterrain dont l’entrée serait sur Richelieu.

==
Extrait du numéro d'octobre 2010 du journal l'Infobourg.

Développement résidentiel sur l’îlot Irving : Vers une nouvelle coop