Par Nicolas Lefebvre Legault

L’Association des gens d’affaires du Faubourg (l’AGAF) caresse l’idée d’un deuxième ascenseur dans le quartier Saint-jean-Baptiste. L’objectif du projet est de recréer un lien entre le faubourg Saint-Jean et le secteur de la colline Parlementaire.

Historiquement, le faubourg Saint-Jean communiquait très bien avec le Quartier Latin, aujourd’hui le Vieux-Québec, et le faubourg Saint-Louis. Toutefois, l’aménagement de la colline Parlementaire et de l’autoroute Dufferin dans les années 1970 a créé une coupure radicale. Les réaménagements des dernières années ont certes amélioré le confort et l’aspect physique des grands boulevards, mais la coupure demeure. Pour les utilisateurs du secteur de la colline Parlementaire, l’accès au faubourg Saint-Jean demeure complexe et peu convivial. C’est à cette situation que veut remédier le projet des gens d’affaires.

Alternative nord-sud

« La nouvelle alternative que nous proposons est la création d’un lien direct entre le basilaire de Place Québec et la rue Saint-Joachim par l’installation d’un ascenseur de grande capacité », explique Éric Normand du Choco-Musée Erico dans un document de présentation que l’Infobourg a pu consulter. L’ascenseur serait installé du côté ouest de la grande place, au bout de la promenade Desjardins, laquelle a été réaménagée pour le 400e, et aurait sa base près du cimetière St.Matthew. L’accès à la rue Saint-Jean se ferait principalement par la rue Saint-Augustin.

« Ce projet audacieux présente un magnifique potentiel de développement et d’amélioration pour le secteur de la colline Parlementaire et le faubourg Saint-Jean », selon le document écrit par M. Normand au nom de l’AGAF. Les marchands et marchandes sont convaincus que leur projet profiterait aux utilisateurs du Centre des congrès, aux gens qui travaillent dans le secteur de la colline Parlementaire, à la clientèle des hôtels, aux commerçants du Faubourg et de Place Québec et, finalement, aux résidants et résidantes du quartier et aux touristes pour qui les déplacements à pied seraient facilités.

L’AGAF en est actuellement à l’étape de faire connaître son projet et de récolter des appuis. Le Centre des congrès et la Caisse populaire de Québec, de même que les personnes élues du quartier à la Ville et à l’Assemblée nationale, ont choisi d’appuyer le projet et d’offrir toute leur collaboration. Le conseil de quartier, pour sa part, a donné son appui moral. Le projet sera officiellement présenté par l’AGAF lors des consultations publiques sur le Plan particulier d’urbanisme du secteur de la colline Parlementaire pour compléter un mémoire qui a déjà été déposé et qui demande notamment la création de nouveaux liens nord-sud sur la Colline.

Illustration courtoisie de Éric Normand

==
Extrait du numéro de juin 2010 du journal l'Infobourg

Un deuxième ascenseur dans le Faubourg?