Par Nicolas Lefebvre Legault

La Ville de Québec a profité de l’été pour conclure une transaction légèrement surréaliste, mais lourde de conséquences pour le quartier. En effet, le conseil municipal a approuvé une transaction de 2,5 millions $ visant à rétrocéder à la Société immobilière du Québec (SIQ) les droits aériens au-dessus de Place Québec. Seuls deux conseillers ont jugé bon de s’opposer à la transaction. Comme par hasard, il s’agit des deux élus de la haute-ville, à savoir Pierre Maheux et Anne Guérette.

Contrairement à ce que croyaient les personnes généralement bien informées du quartier, à commencer par notre ancienne conseillère municipale, les droits aériens au-dessus de Place Québec ne s’étaient pas éteints avec la fusion municipale. En effet, il y a de cela fort longtemps (1994), la Ville de Québec en avait acheté la moitié pour 2,5 millions $. Il s’agissait à l’époque de s’assurer qu’il n’y aurait pas de construction en hauteur, tout en dédommageant le propriétaire pour la perte de la possibilité d’agrandissement. C’est l’acte notarié de cette transaction de l’administration L’Allier qui permet aujourd’hui un retour en arrière.

Selon un article de Régys Caron dans le Journal de Québec,
les droits transigés permettront aux nouveaux propriétaires de construire un immeuble de 23 250 mètres carrés au-dessus du bâtiment existant à l’angle de l’avenue Honoré-Mercier et de la rue Saint-Joachim. Selon le même journaliste, une société en commandite, propriété conjointe du Fonds de solidarité de la FTQ et de l’homme d’affaires Tony Accurso , prévoit demander un changement de zonage afin d’agrandir Place Québec, notamment en construisant une tour de huit étages d’une valeur de 40 millions $.

Ce qu’il y a de bien avec le capitalisme c’est que tout, mais alors là absolument tout, peut se vendre et s’acheter. N’empêche, vendre de l’air au-dessus d’une bâtisse, il fallait y penser! Blague à part, une fois cette transaction réalisée, quelle valeur reste-il aux consultations sur le Programme particulier d’urbanisme de la colline Parlementaire qui concerne, entre autres, cet endroit?

==
Extrait du numéro d'octobre 2009 du journal l'Infobourg

Vente de droits aériens - On n’arrête pas le progrès!