Par Véronique Laflamme

Le 4 février dernier, arrivait à échéance le premier délai pour la mise en oeuvre des mesures annoncées sur la rue d’Aiguillon lors de la consultation du 4 décembre, dont faisait état notre dernier numéro (disponible sur notre site). Le 9 février dernier, le conseil d’arrondissement de La Cité a voté une résolution approuvant une modification à la réglementation de la circulation. Cette modification permettra l’installation de panneaux d’arrêt obligatoire à l’est de la rue Sainte-Marie et à l’est de la rue Saint-Augustin. La demande a été transmise aux travaux publics dès le lendemain. Selon la Ville, les panneaux devraient être installés dans un délai d’un mois.

Toutefois, selon les informations transmises au Comité populaire, certains délais ne pourraient être respectés et certaines mesures auraient déjà été modifiées unilatéralement par la direction de la division des transports de la Ville. Ce serait, semble-t-il, le cas pour le panneau indiquant l’entrée dans un quartier résidentiel, dont l’installation était demandée par plusieurs. Dans les dernières semaines, le Comité populaire a écrit au vice-président du comité exécutif et responsable du dossier, M. François Picard. Le Comité attend toujours des éclaircissements.

À la suite de l’assemblée du 4 décembre, la division des transports concluait que la Ville n’entendait pas mettre en oeuvre des mesures «auto-exécutoires» (par exemple, interdire le virage à droite à partir d’Honoré-Mercier) pour régler le problème. Elle proposait plutôt de mettre en place des mesures incitatives en développant dans les prochains mois un concept d’aménagement qui pourrait être réalisé lors des travaux de réfection de la rue en 2010. Les représentants et représentantes de la Ville avaient annoncé la mise en place d’un comité de travail pour développer ce concept. En attendant les débuts des travaux dudit comité, les résidants et résidantes impliqués dans Action d’Aiguillon ont commencé à élaborer des propositions. Leur objectif ? Profiter du réaménagement de la rue pour mettre en place diverses mesures d’atténuation du trafic de transit et renforcer le caractère piéton et habité de la rue. Cela passe par un rétrécissement du champ visuel afin de casser l’aspect boulevard et d’annoncer d’emblée la vocation résidentielle de la rue.

==
Extrait du journal l'Infobourg

Rue D’Aiguillon : lendemains de consultation