Communiqué de presse
pour diffusion immédiate

De nombreux groupes et personnalités appuient la demande d’audiences publiques du Comité populaire Saint-Jean-Baptiste

Québec, le 12 février 2009 –Dans les derniers jours, le comité de citoyens a fait le plein d’appuis et demande à la Ville d’instaurer un moratoire sur la délivrance d’un permis de construction jusqu'à la tenue d’audiences publiques sur l'avenir du site ou jusqu’à la tenue de consultations publiques sur le Plan particulier d’urbanisme (PPU) du secteur de la colline parlementaire qui doit être lancé prochainement.

Surpris par les esquisses de l’éventuel hôtel Boréal et de «l’oeuvre d’art» redéployant la façade de l’église Saint-Vincent-de-Paul, le Comité populaire Saint-Jean-Baptiste, le Conseil de quartier ainsi que plusieurs personnalités et organismes intéressés par l’aménagement du centre-ville s’inquiètent des conséquences d'une construction aussi imposante à un endroit stratégique pour l’image de la ville.

Considérant l'emplacement exceptionnel de l'ancien Patro Saint-Vincent-de-Paul et de son église, le développement du site pose l’importante question du type de centre-ville que les citoyens veulent pour Québec. Les organismes du quartier sont convaincus qu’un débat, permettant l’expression d’une pluralité d’opinions sur le développement du site, sera porteur d'idées nouvelles et ouvrira la voie à la réalisation de projets plus conformes aux besoins du milieu.

Dans les derniers jours, plusieurs dizaines d’architectes, de citoyens, de groupes communautaires et d’autres personnalités ont exprimé leur appui à la campagne lancée par le Comité populaire. Parmi ceux-ci on retrouve Winnie Frohn, professeure au Département d’études urbaines et touristiques de l’UQAM et conseillère du district Saint-Jean-Baptiste de 1985 à1993, Lynda Cloutier, conseillère municipale du Faubourg et membre du comité exécutif de la Ville de Québec de 1993 à 2004, Marcel Junius, ancien président de la commission des biens culturels, président honoraire de la Coalition Héritage Québec, fondateur et premier secrétaire général de l’organisation des villes du Patrimoine mondial, Gilles Tremblay et Jacques Plante, architectes et professeurs à l’école d’architecture de l’Université Laval, l’urbaniste Jean Cimon, le conseil de quartier Saint-Jean-Baptiste, le Comité des citoyens du Vieux-Québec et l’AELIÉS (Association des étudiantes et étudiants de Laval inscrits aux études supérieures).

Développement du site de l’église Saint-Vincent-de-Paul : Une demande de moratoire est acheminée au maire