Québec, le 22 janvier 2009 - Le Comité populaire Saint-Jean-Baptiste réagi avec inquiétude aux esquisses du futur Hôtel Boréal rendues publiques hier à l’occasion du dévoilement par la Ministre de la Culture, Christine Saint-Pierrre, d’une oeuvre d’art intégrant la façade au projet de construction.

Le comité de citoyen-nes rappelle que même s’il fait partie du territoire protégé par l’UNESCO, le site fait partie intégrante du Faubourg Saint-Jean et doit être développé en tenant compte de cette double appartenance. À cet égard, la hauteur et la volumétrie du projet d’hôtel sont disproportionnés et jurent avec la trame urbaine du quartier environnant. Le Comité populaire est d’ailleurs intervenu lors des consultations publiques tenues hier soir sur l’harmonisation des réglements de zonage de l’arrondissement pour recommander de diminuer la hauteur maximale permise dans cette zone. Le groupe demande également que la Ville profite de la révision du règlement pour limiter le pourcentage de la superficie occupée par la fonction hôtelière. Cela permettrait le développement d’un projet laissant une place aux autres usages actuellement permis (logements, espaces verts, commerces et services publics).
"

"
«Ce n’est pas parce qu’un promoteur rend public un photomontage qu’il faut immédiatement tomber en pâmoison» lance Véronique Laflamme, organisatrice au Comité populaire Saint-Jean-Baptiste, rappelant que la Ministre a donné trois mois au promoteur pour présenter des plans précis. Les membres du comité de citoyen-nes, qui avaient déjà priorisé l’élaboration d’un plan de construction alternatif pour ce terrain, comptent utiliser ce délai pour mobiliser la communauté autour d’un projet répondant davantage aux besoins de la population résidante du centre-ville. Le groupe compte interpeller les différents intervenants politiques concernés et rendra publiques ses interventions dans les prochains jours.

Le Comité populaire Sant-Jean-Baptiste s’inquiète qu’un projet de telle ampleur apparaisse aussi soudainement et obtienne l’aval de la Ministre, malgré un manque flagrant de transparence dans la démarche. Comme des fonds publics sont visiblement en jeu, l’organisme souhaite que la population du centre-ville soit consultée sur l’ensemble du projet.

Esquisse d'un aménagement différent du site (par Marc Boutin)Esquisse d'un aménagement différent du site (par Marc Boutin)
Une autre proposition pour la façade de l'église Saint-Vincent-de-Paul (par Simon Lepage)Une autre proposition pour la façade de l'église Saint-Vincent-de-Paul (par Simon Lepage)

Projet de l’Hôtel Boréal sur le site de l’église Saint-Vincent-de-Paul: un autre navet urbanistique