Par Nicolas Lefebvre Legault

Nous apprenons, au moment de mettre sous presse, que Québec et Ottawa investissent conjointement 1,2 milliards de dollars sur cinq ans pour moderniser les HLM de la province. «C’est une nouvelle formidable pour les locataires», s’est exclamé Robert Pilon de la Fédération des locataires d’HLM du Québec (FLHLMQ).

Au lieu des 105 millions de dollars déjà prévus pour rénover les 65 000 logements des HLM de la province, c’est 263 millions de dollars qui seront disponibles en 2008, selon le communiqué de la Fédération. Ce budget sera encore plus élevé au cours des quatre années suivantes. Pour l’Office municipal d’habitation de Québec, cela représentera un budget de 20 millions de dollars dès 2008, remplaçant celui de 6 millions initialement prévu.

Après trente ans de négligence gouvernementale, les divers offices municipaux d’habitation (OMH) auront finalement l’argent nécessaire pour rénover et entretenir convenablement les immeubles qu’ils gèrent. Pour ce faire, les OMH devront produire des plans de rénovation en planifiant sur quelques années leurs travaux. Selon la FLHLMQ, «il deviendra possible de rénover les cuisines et les salles de bain, d’installer des fenêtres et des portes patio de qualité, d’insonoriser certains immeubles du début des années 70, d’installer des ascenseurs là où ils font cruellement défaut […]».

Le représentant des associations de locataires émet toutefois une mise en garde : les locataires doivent être consultés. «Il serait scandaleux que les 65 000 ménages résidant en HLM soient tenus à l’écart des décisions importantes qui détermineront la qualité de leur habitation pour les trente prochaines années», dit-il. La FLHLMQ souhaite également négocier, sur le plan provincial, les conditions dans lesquelles se feront ces rénovations majeures, afin d’en minimiser les conséquences pour les ménages qui devront quitter provisoirement leur logement.

Le FRAPRU applaudit…
et relance Ottawa

Le Front d’action populaire en réaménagement urbain (FRAPRU) s’est, bien entendu, réjouit de cette annonce gouvernementale. Selon le coordonnateur de l’organisme, François Saillant, «le gouvernement a bien compris que les logements sociaux représentent une infrastructure aussi nécessaire que le réseau routier, les écoles ou les hôpitaux».

Ceci dit, le bouillant regroupement s’est immédiatement tourné vers Ottawa pour qu’il prenne le même soin des 35 000 logements coopératifs et sans but lucratif dont il est directement responsable au Québec. Le FRAPRU rappelle que ces logements ont aussi besoin de rénovations majeures, dont le coût sur quinze ans est évalué à plus d’un demi-milliard de dollars.

Selon le FRAPRU, Ottawa pourrait payer ces travaux, soit directement, soit en consentant au gouvernement québécois une compensation financière suffisante pour qu’il accepte d’assumer la responsabilité de ces logements, comme c’est déjà le cas dans d’autres provinces.

==
Extrait du numéro de décembre 2007 du journal l'Infobourg

Les HLM seront rénovés - Bonne nouvelle pour les résidants!