Par Étienne Grandmont

Projet-pilote initié par le Comité populaire Saint-Jean-Baptiste et les AmiEs de la Terre de Québec en mai 2005, le site de compostage communautaire du parc Richelieu pourra accueillir davantage de ménages à partir de cet été. L’arrondissement de la Cité, talonné par les responsables du projet, a en effet autorisé l’installation d’une nouvelle compostière, qui s’ajoute aux deux autres déjà présentes. «Ça nous permettra d’offrir une place à la vingtaine de ménages qui se trouvaient sur la liste d’attente. C’est une très bonne nouvelle pour le quartier», estime Véronique Laflamme, du Comité populaire Saint-Jean-Baptiste.

Madame Laflamme rappelle que le quartier Saint-Jean-Baptiste, comme les autres quartiers centraux, est un quartier de locataires. De fait, 5 200 ménages (83,8%) du quartier sont locataires. «Plusieurs personnes qui habitent le quartier manifestent l’intérêt de composter leurs matières organiques domestiques mais sont bloquées par différentes contraintes, particulièrement par l’absence d’espace vert sur leur lieu d’habitation. Pour nous, cette réalité urbaine ne doit pas freiner l’initiative écologique des résidants-es.»

Par ailleurs, le projet-pilote Compostage communautaire du Faubourg s’inscrit dans le contexte de la mise en œuvre du Plan de gestion des matières résiduelles (PGMR) de la Communauté métropolitaine de Québec qui s’est fixé comme objectif de réduire de 60% le volume de matières putrescibles d’ici 2008. En mars dernier, le projet avait déjà permis de détourner 3 tonnes de déchets compostables du chemin de l’incinérateur. Quelques pas pour les résidant-es, un grand bond en avant vers Kyoto.

==
Extrait du numéro de mars 2007 du journal l'Infobourg

Parc Richelieu - Au compostage, citoyens !