Les pires augmentations de loyer ont lieu en juillet, lors des changements de locataires. Peu de gens savent en effet que l’on peut contester le loyer après avoir signé un nouveau bail.

C’est là qu’entre en jeu la fameuse « section G » du bail. Tout d’abord, quand vous signez un nouveau bail, vous avez le droit de savoir combien payait l’ancien locataire. Cette information doit être inscrite dans la section G, « Avis au nouveau locataire ». Mais la plupart du temps, les propriétaires omettent, volontairement ou non, de remplir cette section. Et même lorsqu’elle est remplie, rien ne garantit la véracité des informations.

Pour se donner collectivement le pouvoir de s’opposer à la flambée des loyers, les comités logements et les associations de locataires ont lancé la campagne Passe-moi ton bail. L’idée est très simple, il s’agit de remettre votre bail au nouveau locataire lorsque vous déménagez.

Plus de détail dans ce petit dépliant d'information (un pdf de 202 ko).

N.B. : Cet outil est une reprise presqu'intégrale d'un outil développé il y a quelques années par le RCLALQ.

Passe-moi ton bail