Tout ce qui concerne le logement.

Assemblée de cuisine sur la crise!

L'économie est malade?
Qu'elle crève!

Quand c’est pour l’éducation, la santé, les programmes sociaux, il n’y a jamais d’argent. Pourtant, il suffit qu’une crise économique se pointe le bout du nez pour que les gouvernements trouvent des milliards...

Nous aussi on existe! Elle est où la justice sociale? Elle est où la distribution de la richesse? Que faire? Il y a un budget qui s’en vient, c’est le temps de se faire entendre... Venez en jaser avec nous au Comité populaire.

Assemblée
de cuisine

Jeudi 22 janvier, 19h
au 780 rue Sainte-Claire

Info: 418-522-0454

Guide de survie des locataires 2009


Pour la troisième année consécutive, le Comité populaire Saint-Jean-Baptiste propose un «Guide de survie des locataires». L'édition 2009 du Guide a été distribuée dans le numéro de décembre 2008 du journal l'Infobourg. Contactez nous pour en obtenir une copie papier.

==> Téléchargez le document en pdf

Au sommaire

  • Reprise? Conversion? Essayez de sauver votre logement!
  • Marché privé du logement - Droits et obligations
  • Hausse de loyer : un petit guide pratique
  • Une alternative: le logement social
  • Une alternative au marché privé: co-o-pé-rer !

Dans la rue… depuis 30 ans et pour longtemps

(NLL) Le FRAPRU célébrait cet automne son 30e anniversaire et publiait, pour l’occasion, un magazine abondamment illustré sur l’histoire des luttes pour le droit au logement.

Élections générales au Québec

Vous voulez nos votes ?
Commencez par vous engager !

Par le FRAPRU

C’est sur fond de crise finan­cière et éco­no­mique à l’échelle inter­na­tio­nale que le pre­mier ministre Jean Charest a dé­cidé de re­plonger le Québec dans une nou­velle cam­pagne élec­to­rale.

Les thèmes sociaux risquent d’avoir beaucoup de mal à percer dans cette guerre d’images, à carac­tère éco­no­mique de surcroît. Déjà, lors de la cam­pagne élec­to­rale de mars 2007, le loge­ment et la pau­vreté avaient été presque tota­lement passés sous silence par les trois grands partis. Il faut tout faire pour que ce ne soit pas à nou­veau le cas. Les élec­tions ne doivent pas se ter­miner sans que tous les partis n’aient pris des enga­ge­ments clairs dans ces domaines qui touchent au quoti­dien tant de per­sonnes et de familles au Québec.

On attend des réponses... (photo : Jimena Michea).

Également:

  • Bilan de 19 mois de gouvernement minoritaire
  • Des besoins qui ne peuvent plus être ignorés
  • Un avant-goût de la campagne électorale ?
  • L’itinérance, pas juste un problème de logement...
  • Un plan ambitieux pour le logement social

Trois groupes de Québec accusent les Conservateurs et les Libéraux d’avoir fait perdre près de 5400 logements sociaux à Québec

[communiqué] Québec, le 15 septembre 2008 – Les gouvernements conservateurs et libéraux qui se sont succédés à Ottawa au cours des quinze dernières années ont fait perdre 52 000 logements sociaux au Québec, en raison de la fin du financement de nouveaux logements sociaux depuis le 1er janvier 1994. Dans la région administrative de Québec, la perte se chiffre à près de 5400 logements, dont 4750 dans la Capitale elle-même.

Le Camp des 4 Sans est ouvert !

Le Camp des 4 Sans est commencé (ici la tente de nos amis du RÉPAC). Venez faire un tour, c'est au Parc de l'Amérique française (à côté du Grand Théâtre). Il y a des ateliers à 14h et un spectacle (avec Stéphane Robitaille et Rudy Caya) à 20h).

N'oubliez pas la manifestation nationale de samedi (rendez-vous à 13h au Manège militaire sur Grande Allée).

Tags:

Des appuis parisiens au Camp des 4 Sans !

Le Camp des 4 Sans s'ouvrira le 26 juin à Québec. Vous pouvez venir nous rejoindre dès demain au Parc de l'Amérique française (à côté du Grand Théâtre); l'installation se fera vers 11h et la première activité publique aura lieu à 14h (l'horaire par ici).

Un pré-camp devant l'ambassade canadienne à Paris

Nos camarades français de l'association Droit au logement et le réseau No Vox (auquel le FRAPRU vient d'adhérer) ont fait une action de solidarité le 25 juin à Paris. Ils et elles sont en effet aller porter des tentes à l'ambassade canadienne à Paris pour le Camp des 4 Sans! Vous pouvez lire le communiqué des parisiens sur leur site (par ici). Voici quelques photos qu'ils et elles nous ont envoyés avec leurs commentaires. Une manif de solidarité à Paris avant une action à Québec, avouez que ça a de la gueule!

Sur le site de l’Église Saint-Vincent-de-Paul : Du logement, pas des chambres d'hôtel!

Par Nadine Davignon
Pour le Comité populaire Saint-Jean-Baptiste

Le Comité populaire Saint-Jean-Baptiste demande à la Ville de Québec d'exproprier le terrain du Patro Saint-Vincent-de-Paul et de l'église du même nom. Depuis maintenant plusieurs mois, l'ilot du Patro reste abandonné par son promoteur, Jacques Robitaille, propriétaire du Palace Royal situé tout près. La question de la conservation du patrimoine est au coeur du litige, Jacques Robitaille ayant négligé de prendre soin du seul élément architectural qu'on lui exigeait de préserver: la façade de l'église. Après maintes tergiversations, cet espace situé à la limite de notre quartier doit trouver rapidement une vocation. Or, les données statistiques sur le logement parlent d'elles-mêmes: le taux d'inoccupation à Québec est l’un des plus bas de la province, ce qui signifie que la demande de logements, surtout de logements abordables, est énorme. Notre connaissance de la problématique du logement nous amène à demander à la Ville de Québec de procéder à l'expropriation de l'un des derniers terrains disponibles pour la construction de logements au centre-ville. D'ailleurs, manque-t-il vraiment d’hébergement touristique à Québec? (Selon l'étude sur la performance du secteur de l'hébergement de Tourisme Québec, le taux d'occupation moyen durant l'année 2006 aurait été de 55%.). Cette option profiterait à beaucoup plus de citoyens et citoyennes que la construction d'un x-ième hôtel.

Une mobilisation historique aux 400 ans de Québec

Pour le droit au logement

Le Camp des 4 Sans

Du 26 au 28 juin 2008


Le lieu exact sera rendu public le 26 juin
Pour information sur le lieu à partir de cette date, à 11 h
418-522-0454 ; 418-529-6158 ; 418-651-0979


Les Fêtes des 400 ans de Québec seront le théâtre d’un événement sortant de l’ordinaire : le Camp des 4 Sans.

Les 4 Sans, ce sont les Sans toit, les Sans l’sou, les Sans droits et les Sans voix. Ce sont les personnes et les familles qui partout au Québec vivent les problèmes de logement et d’itinérance, celles qui voient leur droit au logement nié quotidiennement.

Le jeudi 26 juin, plusieurs dizaines d’entre elles planteront leurs tentes au coeur de la Vieille Capitale pour élever un campement qu’elles habiteront jour et nuit. Le Camp des 4 Sans sera aussi le site d’une série d’activités ouvertes à toute la population. Le tout se terminera le samedi 28 juin par une grande manifestation dans les rues de Québec.

==>Au sommaire: état de la situation, revendications, détail de la programmation, lieu de la manifestation, etc.

Mini-camp des 4 «sans»

Mardi midi, le 3 juin, une quarantaine de militantEs des groupes du Regroupement d'éducation populaire en action communautaire (le REPAC) ont organisé un «mini-camp» à la Place Jacques Cartier, dans Saint-Roch. Le but était de diffuser de l'information sur le logement et de mobiliser pour le «camp des 4 "sans"» que le FRAPRU organise à Québec à partir du 26 juin (+ info ou venez au 5 à 7 d'info le 5 juin). En tout, plus de 5000 tracts ont été diffusés dans le centre-ville.

Cliquez pour voir la petite galerie de photos

Tags:

Pages

Logement

S'abonner à RSS - Logement