Tout ce qui concerne le FRAPRU.

Près de 1000 locataires descendent dans les rues de Québec pour réclamer du logement social dans le budget Bachand

(Vidéo : compop)

La caravane du FRAPRU, qui a sillonné le Québec, tout au long de la semaine, afin de réclamer du logement social dans le prochain budget du ministre québécois des Finances, Raymond Bachand, s’est terminée par une grande manifestation dans les rues de la Capitale nationale. Près de 1000 personnes sont descendues des quatre coins du Québec pour participer à l’événement qui s’est terminé devant le Ministère des Finances où une vingtaine de tentes rouges ont été installées pour symboliser l’urgence des problèmes de logement et d’itinérance.

Le compop était là!

(Photos : Étienne Grandmont / CCCQSS)

Jour 5 de la Caravane du FRAPRU

Au cinquième jour de la Caravane du FRAPRU, «en route pour du logement social», les «caravaneux» et les «caravaneuses» se sont arrêté-e-s à Saguenay et Québec.

La caravane du FRAPRU s’arrête à Saguenay
900 logements sociaux revendiqués pour Saguenay

Jour 4 de la Caravane du FRAPRU

La caravane du FRAPRU passe à La Tuque
Le bureau de comté de la ministre Julie Boulet est transformé en logement social !

C’est en déroulant une bannière géante recouvrant le bureau de comté de la ministre de l’Emploi et de la Solidarité sociale, Julie Boulet, que le FRAPRU l’a symboliquement transformé en logement social, au cours d’une manifestation organisée à La Tuque. Cette action a eu lieu au quatrième jour de la caravane sur la route pour le logement social organisée par le FRAPRU, en vue du prochain budget du gouvernement Charest. L’organisation nationale de défense du droit au logement, qui a été accueilli par le Comité de défense des droits sociaux de La Tuque exige que ce budget comble les vides laissés par le Plan d’action gouvernemental pour la solidarité et l’inclusion sociale 2010-2015 dont Julie Boulet est la ministre responsable.

Jour 3 de la Caravane du FRAPRU

Action dans le cadre de la caravane du FRAPRU : la pénurie d’appartements est finie à Sherbrooke, pas la crise du logement

C’est par un rassemblement animé et une appropriation symbolique d’un terrain que l’Association des locataires de Sherbrooke a souligné, mercredi matin, les dernières heures passées en ville par la caravane du FRAPRU. Celle-ci a pris la route de la Mauricie pour la poursuite de ses pressions en vue d’obtenir du logement social dans le prochain budget du ministre québécois des Finances, Raymond Bachand.

Jour 2 de la Caravane du FRAPRU

Mardi le 15 février, la Caravane du FRAPRU a repris la route pour se rendre en Montérégie. C'est sous un froid glacial qu'une centaine de locataires de la région du Roussillon, de Longueuil et de Beauharnois ont exproprié symboliquement un édifice privé de logements locatifs, mardi matin, à Châteauguay, en indiquant leur volonté ferme de le voir transformer en logement social.

Jour 1 de la Caravane du FRAPRU

C'est hier, le 14 février à Gatineau, que débutait la Caravane du FRAPRU «en route pour le logement social». C’est par l’appropriation symbolique d’un terrain que le FRAPRU et Logemen’occupe ont voulu mettre en lumière la difficulté d’un nombre grandissant de locataires à faire face à la cherté des loyers. Un panneau géant, à l’image de ceux utilisés par le gouvernement québécois pour annoncer ses investissements, y a été installé pour demander le financement de 50 000 logements sociaux en cinq ans, dont 1400 à Gatineau même.

Une caravane du FRAPRU du 14 au 19 février

Sur la route pour le logement social

Pour accentuer la pression en faveur de l’annonce, dès le prochain budget, du financement de 50 000 nouveaux logements sociaux en 5 ans, le FRAPRU organisera du 14 au 19 février 2011 une grande caravane à travers le Québec. La caravane, ponctuée d’actions et d’événements publics, passera par Gatineau, Montréal, Châteauguay, Sherbrooke, Trois-Rivières, La Tuque et Saguenay pour se terminer par une manifestation nationale à Québec, le samedi 19 février.

Votre propriétaire veut hausser votre loyer ? Vous avez le droit de dire non !

(FRAPRU) Si vous recevez un avis d’augmentation de loyer, vous avez le droit de refuser la hausse si elle est exagérée. Assurez-vous d’abord que cet avis vous est envoyé dans les délais légaux. Si vous avez un bail de douze mois ou plus, l’avis du propriétaire doit être envoyé de 3 à 6 mois avant la fin du bail. Dans le cas d’un bail se terminant le 30 juin, l’avis doit vous parvenir avant le 31 mars.

Le FRAPRU bloque un édifice des Forces aériennes du Canada à Ottawa : du logement social au lieu des F-35 !

Une vidéo de Bill Clenett, un militant de l'Outaouai

Manifestation et action du FRAPRU à Ottawa le 27 octobre

Ottawa a de l’argent. Ça en prend pour le logement !

À partir du 1er avril prochain, le gouvernement fédéral investira 1 milliard $ de moins par an dans le logement social, en raison de la fin des mesures de relance économique amorcées en 2009. Les provinces recevront 250 millions $ de moins pour la construction de logements sociaux et 500 millions $ de moins pour la rénovation de logements sociaux existants. Les Premières Nations seront privées de 200 millions d’investissements en logement social et les communautés nordiques de 100 millions $.

Pages

FRAPRU

S'abonner à RSS - FRAPRU