Tout ce qui concerne l'aménagement urbain.

Chronologie des démarches citoyennes pour diminuer la Circulation de transit sur la rue D’Aiguillon depuis 2002

1) Le dossier de la circulation de transit est lié à celui de la sécurité aux abords de l’école primaire. En 2002, deux citoyennes du quartier font signer une première pétition demandant la réduction de la vitesse en zone scolaire par les parents de l'école. Les citoyennes ont visité les zones scolaires de plusieurs quartiers et ont pris des photos qui mettaient en évidence le fait que plus on arrivait dans les quartiers centraux de la ville, plus la signalisation faisait défaut dans les zones scolaires. Ces photos sont envoyées à la ville.

Circulation de transit sur la rue D’Aiguillon. Un pas dans la bonne direction… enfin!

Québec, le 5 décembre 2008 – À la suite de la consultation tenue hier soir par le conseiller municipal M. Pierre Maheux et portant sur la circulation de transit sur la Rue D'Aiguillon, le comité populaire Saint-Jean-Baptiste et les résidants de la rue D’Aiguillon réunis au sein du comité Action D’Aiguillon se réjouissent que des mesures réclamées depuis de nombreuses années se concrétisent enfin.

Circulation de transit sur la rue D’Aiguillon : Les résidants-es obtiennent une consultation publique

Québec, le 13 novembre 2008 – Le comité populaire Saint-Jean-Baptiste et les résidants de la rue D’Aiguillon réunis au sein du comité Action D’Aiguillon se réjouissent de la confirmation reçue hier de la tenue d’une consultation publique le 4 décembre prochain sur les solutions à mettre de l’avant pour diminuer de façon tangible et définitive le problème de circulation de transit sur la rue D'Aiguillon.

Rue partagée sur Sainte-Claire: Le projet dans les cartons de la Ville

Au moment d’aller sous presse, nous apprenons que le projet de rue partagée sur la rue Sainte-Claire, mis de l’avant depuis 2005 par le Comité populaire, est sur le point de se concrétiser. Une chargée de projet a même été engagée par la Ville pour y travailler.

Rue partagée: une rétrospective…

2e édition de la manif festive «Wo les moteurs!» dans le Faubourg

Marche festive «wô les moteurs»

Parce que moins d'autos c'est bon pour tout le monde...

Dans le cadre de la journée En ville sans ma voiture, le Comité populaire Saint-Jean-Baptiste propose la deuxième édition de la marche festive «Wô les moteurs».

Lundi 22 septembre 2008
Rendez-vous à 16h45 au Centre Lucien-Borne

Fête de quartier sur le parvis de l'Église Saint-Jean-Baptiste... après la marche


Matériel de mobilisation

Marre de la circulation de transit!

(Photo: Action d'Aiguillon)

Le 20 juin dernier, le comité «Action d'Aiguillon» a mené une action de sensibilisation à la circulation de transit sur la rue du même nom. Une trentaine de résidantEs ont ralentit le trafic au coin de l'école primaire en distribuant des tracts aux automobilistes (cliquez pour lire le recto ou le verso du tract). C'est la deuxième mini-action de la sorte sur cette rue.

==> Le photo reportage d'Action d'Aiguillon

Sur le site de l’Église Saint-Vincent-de-Paul : Du logement, pas des chambres d'hôtel!

Par Nadine Davignon
Pour le Comité populaire Saint-Jean-Baptiste

Le Comité populaire Saint-Jean-Baptiste demande à la Ville de Québec d'exproprier le terrain du Patro Saint-Vincent-de-Paul et de l'église du même nom. Depuis maintenant plusieurs mois, l'ilot du Patro reste abandonné par son promoteur, Jacques Robitaille, propriétaire du Palace Royal situé tout près. La question de la conservation du patrimoine est au coeur du litige, Jacques Robitaille ayant négligé de prendre soin du seul élément architectural qu'on lui exigeait de préserver: la façade de l'église. Après maintes tergiversations, cet espace situé à la limite de notre quartier doit trouver rapidement une vocation. Or, les données statistiques sur le logement parlent d'elles-mêmes: le taux d'inoccupation à Québec est l’un des plus bas de la province, ce qui signifie que la demande de logements, surtout de logements abordables, est énorme. Notre connaissance de la problématique du logement nous amène à demander à la Ville de Québec de procéder à l'expropriation de l'un des derniers terrains disponibles pour la construction de logements au centre-ville. D'ailleurs, manque-t-il vraiment d’hébergement touristique à Québec? (Selon l'étude sur la performance du secteur de l'hébergement de Tourisme Québec, le taux d'occupation moyen durant l'année 2006 aurait été de 55%.). Cette option profiterait à beaucoup plus de citoyens et citoyennes que la construction d'un x-ième hôtel.

Manif le 20 juin!

--- Communiqué de presse --- Pour diffusion immédiate ---

Circulation de transit sur la rue D’Aiguillon :
Une nouvelle manifestation des résidant-es

Québec, le 20 juin 2008 – Un mois jour pour jour après le dépôt de leur pétition au Conseil municipal, devant le silence et l'inaction des autorités municipales responsables de la circulation, les résidants de la rue D'Aiguillon, accompagnés de parents d'enfants qui fréquentent l'école Saint-Jean-Baptiste et de résidants du quartier manifesteront de nouveau aujourd'hui à compter de 15h30. La manifestation prendra place au coin des rues Deligny et D?Aiguillon.

Les résidants sont exaspérés par la circulation de transit sur la rue D’Aiguillon, qui implique les automobiles ayant un point de départ et un point d’arrivée hors du quartier. Rappelons que le 20 mai dernier, les résidants de la rue D’Aiguillon, déplorant l’inaction de la Ville dans ce dossier depuis plusieurs années, ont bloqué la rue pendant quelques minutes le matin à l’heure de pointe, afin de sensibiliser les automobilistes et de distribuer des feuillets explicatifs. Le soir même, ils ont déposé au conseil municipal une pétition signée par 164 résidants de la rue, demandant à la Ville et à sa division des transports de prendre au plus vite les mesures nécessaires pour mettre fin à une situation devenue intolérable.

Transit sur la rue D’Aiguillon : Les résidant-es bloquent la circulation

Québec, le 20 mai 2008 – Les résidants de la rue d’Aiguillon sont exaspérés par la circulation de transit et l’inaction de la Ville dans ce dossier depuis plusieurs années. Soutenus par le Comité populaire Saint-Jean-Baptiste, ils déposeront à la séance du conseil municipal de ce soir une pétition signée par 164 résidants de la rue, demandant à la Ville et à son Service des transports de prendre au plus vite les mesures nécessaires pour mettre fin à une situation qu’ils jugent intolérable.

==>Mini Photo reportage

Pages

Aménagement urbain

S'abonner à RSS - Aménagement urbain