Tout ce qui concerne les droits sociaux.

Logement, pauvreté, itinérance

Des candidat-e-s de Québec débattent de ces questions


Souvenir fugace des élections de 2003...

Le 23 août dernier, le Regroupement pour l’aide aux itinérantes et aux itinérants de Québec (RAIIQ) organisait au Tam-Tam Café un débat entre les candidat-e-s des principales formations politiques sur le thème de la pauvreté, du logement et de l’itinérance.

Communiqué de presse conjoint

Le droit de manifester sérieusement compromis à Québec

Communiqué de presse
pour diffusion immédiate

==> Voir aussi Il est où le problème?

Québec, le 19 juin 2012. C’est aujourd’hui à 13h00 que les membres du Conseil municipal se prononceront sur une série de modifications au « Règlement sur la paix et le bon ordre relativement aux manifestations, assemblées, défilés et attroupements ». Une fois ces changements apportés, toute manifestation sera considérée comme illégale si les organisateurs et organisatrices ne remettent pas d’avis préalable à la Direction du service de police. Ces dispositions s’appliquent également à d’autres types de rassemblements, comme des lignes de piquetage. De plus, la Ville impose un couvre-feu en interdisant toute manifestation après 23h00. Il s’agit d’atteintes graves au droit de manifester, pavant la voie à l'arbitraire policier et à la criminalisation de la dissidence politique.

Interpeller par surprise un chef de parti en campagne électorale sera dorénavant illégal à Québec. (Photo d'une action tintamarre visant André Boisclair du P.Q. le 15 mars 2007, source).

Le 1er mai, c’était dans la rue que ça se passait !

Près de 1000 personnes ont manifesté hier dans le cadre de la Journée internationale des travailleuses et des travailleurs. Dans un contexte où les droits sociaux sont bafoués, où les libertés sont attaquées depuis plusieurs semaines, la mobilisation citoyenne pour plus de justice sociale se poursuit dans la région de Québec.

==> Cliquez pour voir la galerie de photos

Soyons solidaires de la grève étudiante

Le Comité populaire Saint-Jean-Baptiste est solidaire de la grève étudiante en cours. L'organisme s'est prononcé contre la hausse des frais de scolarité et pour la gratuité scolaire.

Bien sur, ça prends des sous pour financer l'éducation. Les étudiantes et les étudiants doivent faire leur juste part pour payer leur éducation mais après leurs études, via l'impôt, pas pendant, en étant forcé de travailler au point de nuire à leurs études, et surtout pas par un surendettement (14 000$ de dette, en moyenne, pour un bac de trois ans c'est clairement trop).

Avec la Coalition régionale opposée à la tarification et à la privatisation des services publics, nous avons signé une déclaration d'appui à la lutte étudiante (voir plus bas). Le 1er mars, nous serons dans la rue pour une action de solidarité (un «comité d'accueil des mouvements sociaux» pour la manifestation nationale des grévistes à Québec). Toutes les personnes solidaires sont d'ailleurs invitées à se joindre à nous (rendez-vous à 13h30 au Centre Lucien-Borne).

Vos droits au travail

« Les lois du travail sont des lois d’ordre public, ce qui veut dire que personne ne peut négocier de conditions de travail moins avantageuses que ce que la loi prévoit. Si vous avez accepté de telles conditions, sachez que cette entente n’est pas légale et que vous avez droit au moins au minimum prévu par la loi. Par exemple, si vous avez accepté de travailler gratuitement pendant votre période de formation ou de travailler pour un salaire plus faible que le taux du salaire minimum, vous pourriez réclamer ces montants à votre employeur et, s’il refuse de vous les remettre, faire une plainte pécuniaire auprès de la Commission des normes du travail. » (Nadeau, 2010, p.173)

Par Agathe Légaré

[vidéo(s)] Caravane du FRAPRU : Jour 1

Le FRAPRU avait choisi la journée mondiale de l'habitat, hier, pour lancer la deuxième caravane pour le logement social. Il y eut hier deux actions simultanées, l'une à Québec, l'autre à Ottawa, visant les ministères des finances des deux paliers de gouvernement. Cliquez ici pour la suite en images...

Rouges de colère contre les libéraux !

Appel à une mobilisation populaire lors du congrès du PLQ

Du 21 au 23 octobre, le Centre des congrès de Québec sera l’hôte du congrès du Parti libéral du Québec. Laisserons-nous les libéraux se réunir calmement à Québec comme si de rien n’était? Non! Nous appelons à une grande mobilisation populaire pour protester contre les politiques d’austérité. Venez déranger et perturber le congrès libéral!

Sam Hamad reçoit son 4%

Après Michel Pigeon et Yves Bolduc, la Coalition de Québec et Chaudière-Appalaches opposée à la privatisation et à la tarification des services publics visitait hier, le ministre Sam Hamad. La Coalition lui remet son 4% pour cause d'incompétence. Les militantes et militants dénoncent les mesures régressives du budget provincial 2011-2012.

Contre le budget

Colère contre le budget

Plus de 300 personnes ont participé à la traditionnelle marche du Premier mai dont le rassemblement se tenait dans Saint-Jean-Baptiste cette année. La marche était organisée par la Coalition de Québec-Chaudière-Appalaches opposée à la tarification et la privatisation des services publiques. Photo: Étienne Grandmont.

Des militants et militantes passent à l’action

Par Nicolas Lefebvre Legault

La Coalition régionale opposée à la tarification et à la privatisation des services publics est passée à l’action, deux fois plutôt qu’une, contre le budget.

Dossier éducation | Une question sociale

Pages

Droits sociaux

S'abonner à RSS - Droits sociaux