Tout ce qui concerne les droits sociaux.

Des coupes qui nous touchent

Par Marielle Bouchard

En continuité avec les dernières années libérales, le gouvernement Couillard nous offre déjà son lot d’austérité et de coupes budgétaires. Celles-ci touchent plus sévèrement les populations appauvries, auxquelles de plus en plus de gens font partie,

Pas de prison pour des contraventions !

Par la Ligue des droits et libertés-Section de Québec

Au Québec, on peut être emprisonné pour des amendes impayées en lien avec les règlements municipaux et certaines lois provinciales. Selon la Ligue des droits et libertés-Section de Québec (LDL-Qc), dans le cas des marginaux qui sont judiciarisés, il s’agit du résultat injuste d’un processus qui pose problème du début jusqu’à la fin. En effet, les personnes itinérantes – parce qu’elles sont itinérantes – n’ont tout simplement pas le choix de contrevenir à plusieurs règlements : vivre (« flâner ») et dormir dans des lieux publics, mendier ou se construire un abri. De plus, les personnes marginalisées sont davantage ciblées (profilées) que leurs concitoyennes et concitoyens par les forces de l’ordre. Bon nombre d’entre elles reçoivent des contraventions à répétition.

La défense collective des droits est dans le rouge

Vania Wright-Larin, coordonnateur du Regroupement d’éducation populaire en action communautaire des régions de Québec et Chaudière-Appalaches (RÉPAC), au rassemblement du 1er juin pour un meilleur financement de la défense collective des droits

Par Vania Wright-Larin *

L’austérité remise en cause

Le 16 mai dernier, sur Grande-Allée. Photo : André Querry

Texte : Nicolas Lefebvre Legault
Photo : André Querry

Alors que le nouveau gouvernement nous refait le coup des finances publiques « en bien pire état que prévu » et qu’on nous promet coupures, compressions et hausses de tarifs divers, les manifestations se multiplient pour refuser cette politique d’austérité budgétaire.

Cérémonie d’accueil « surprise » pour le nouveau ministre de l’Emploi et de la Solidarité sociale, François Blais

Les groupes communautaires attendent François Blais en vain !

(Communiqué) – Des représentant-e-s de groupes de défense de droits ont célébré ce midi l’arrivée du nouveau ministre de l’Emploi et de la Solidarité sociale. La cérémonie d’accueil « surprise » s’est déroulée au parc de l’Amérique Française devant les bureaux du Ministère de l’Emploi et de la Solidarité sociale à Québec. La cérémonie a pris l’allure d’un cocktail burlesque durant lequel on a attendu en vain l’arrivée de l’invité d’honneur, François Blais.

Pique-nique budgétaire (Halte à l'austérité!)

Pas question de laisser le gouvernenent Couillard déposer un autre budget d’austérité sans réagir! Alors qu’il y a plusieurs solutions fiscales à sa portée, nous craignons que Philippe Couillard fasse porter le poids du retour vers l’équilibre budgétaire sur le dos des plus pauvres et de la classe moyenne.

La Coalition pour la justice sociale vous invite à venir manifester contre le budget d’austérité lors d’un pique-nique qui se tiendra après le huis-clos des médias.

Manifestation régionale le 28 mars

Halte à l'austérité! La Coalition pour la Justice sociale (*) vous invite à une manifestation contre l'austérité et la hausse des tarifs! Rendez-vous vendredi le 28 mars, à 12h, au Centre Lucien-Borne. La manifestation va se diriger vers le parlement. Avec les hausses des tarifs et la réduction de l'accessibilité aux programmes sociaux, nous ne pouvons pas rester silencieux et silencieuses!

Action communautaire autonome - Les groupes de défense de droits sous-financés

Par Nicolas Lefebvre Legault et Justin Moisan

L’injection de 162 millions $ sur trois ans dans le financement de l’action communautaire, annoncée par le gouvernement Marois, ne satisfait pas les groupes de défense des droits. Les « mal-aimés » du communautaire ont peur d’être laissés pour compte et veulent obtenir des garanties.

Rassemblement populaire le 28 janvier

La hausse est refusée!

Rassemblement contre la hausse des tarifs d'Hydro
Mardi 28 janvier, 12h, à la Bibliothèque Gabrielle-Roy

Manifestation nationale le 28 septembre 2013

Lors de la dernière campagne électorale, le Parti québécois nous promettait du changement : abolition de la taxe santé, annulation de la hausse des tarifs d’électricité, augmentation de l’impôt des plus riches et des redevances sur les ressources naturelles, etc. Tout ça n’a été que des mensonges à la population! Sitôt élu, le Parti québécois a balayé du revers de la main ses belles promesses et a plutôt choisi de continuer le travail amorcé par le Parti libéral en poursuivant la mise en place de mesures d’austérité et en appauvrissant les plus pauvres et la classe moyenne. Ce gouvernement a même poussé l’affront jusqu’à couper dans l’aide sociale et dans des secteurs aussi important que la santé et l’éducation.

Pages

Droits sociaux

S'abonner à RSS - Droits sociaux