Tout ce qui concerne la politique locale.

Le Comité populaire se fait entendre en consultation publique

Québec, 14 mars 2017 – Le Comité populaire Saint-Jean-Baptiste a profité des consultations publiques mardi soir pour faire réentendre sa position dans les dossiers de l’ïlot Saint-Vincent-de-Paul, de l’îlot Lépine et de Saint-Louis de Gonzague. Cette consultation, organisée par la Ville de Québec, se déroulait dans le cadre de la réouverture du projet particulier d’urbanisme (PPU) de la colline Parlementaire.

L'approbation référendaire doit être maintenue !

Par Fabien Abitbol

Un regroupement de 24 conseils de quartier, dont celui de Saint-Jean-Baptiste, a été entendu en commission parlementaire le 15 novembre au sujet du projet de loi 109. Ce regroupement demande qu'à l'avenir « aucun futur projet de loi ne contienne des dispositions visant à l'abolition du processus d'approbation référendaire ».

Où est le plan d’action de la Ville de Québec pour contrer l’hôtellerie illégale ?

Par Marie-Ève Duchesne

Le 13 juin dernier, des membres du comité Airbnb sont allés assister au conseil d’arrondissement de La Cité-Limoilou pour rappeler aux conseillers et conseillères municipales les préoccupations du Comité populaire Saint-Jean-Baptiste (Compop) dans le dossier de la transformation de logements entiers en appart-hôtels, et ce, dans des zones considérées résidentielles.

Gilles Lamontagne : Saint-Jean-Baptiste se souvient

La construction de l’autoroute Dufferin-Montmorency, en 1974, a notamment nécessité la destruction de la moitié de Saint-Roch et a coupé le faubourg Saint-Jean en deux, isolant complètement la place d’Youville. (photo : Archives Ville de Québec)

Par Mathieu Nicolet

Le 15 juin dernier, nous apprenions le décès de Gilles Lamontagne, ancien maire de Québec de 1965 à 1977. Certains en ont profité pour saluer un homme qui a beaucoup fait pour la ville. En creusant davantage dans ses réalisations en matière d’urbanisme et d’aménagement du territoire, son héritage est moins brillant. L’occasion, ici, de rappeler toutes les terribles erreurs commises sous son administration, dont certaines ne pourront malheureusement jamais être corrigées.

Plus de pouvoirs à la Ville de Québec : Bonnes nouvelles et déceptions dans un même projet de loi

De nouvelles actions contre les graffitis

Un des très nombreux tag que l’on retrouve sur les murs du quartier.

Par Fabien Abitbol

Le conseil d’arrondissement de La Cité-Limoilou a voté lundi 11 avril une subvention de 194 863 $ à destination du Carrefour jeunesse-emploi de la Capitale Nationale (CJEN) en vue de la réalisation de l’édition 2016 du chantier Graff’Cité. Si le budget est identique à celui de l’année 2015, l’objectif sera différent : la priorité cette année sera le nettoyage, avec une partie largement inspirée de ce que le conseil de quartier Saint-Jean Baptiste avait initié à l’été 2015...

Hôtellerie illégale et Airbnb : Un débat sur le quartier que nous voulons !

Par Marie-Ève Duchesne

L’église, c’est sacré : nous l’avons tous et toutes payée!

L'église Saint-Jean-Baptiste va vraisemblablement fermer le 24 mai 2015.

Par Fabien Abitbol

Voici deux mois, le 20 février 2015, que l’abbé Pierre Gingras annonçait que, faute de moyens, l’église Saint-Jean-Baptiste allait vraisemblablement fermer le 24 mai, à l’occasion de la Pentecôte. Classé monument historique en 1990, l’édifice reconstruit après l’incendie de 1881 devra avoir une vocation autre que le culte.

Arrestations de masse du 24 mars dernier : pendant que le droit de manifester s’effrite, les appuis augmentent !

Québec, le 25 mars 2015 –  La Coalition pour le droit de manifester à Québec joint sa voix à d’autres mouvements pour dénoncer les interventions policières du 24 mars dernier. En effet,  274 arrestations ont eu lieu suite à cette manifestation. Après avoir encerclé les manifestant-e-s pendant plus de 3 heures pour certain-e-s, des contraventions de 220$ ont été imposées. De plus, la Coalition dénonce l’utilisation de la violence envers des manifestant-e-s.

Des idées pour notre écoquartier

 

Le 29 avril dernier avait lieu l'assemblée générale annuelle du Conseil de quartier. Le Comité populaire a profiter de l'occasion pour déposer une synthèse de toutes ses revendications et propositions qui pourraient s'intégrer dans le concept d'écoquartier mis de l'avant par l'organisme.

Pages

Politique locale

S'abonner à RSS - Politique locale