Sondage SOM sur les perceptions à l’égard de l’habitation

Par Agathe Légaré

« Au meilleur de leur connaissance », quelque 58 % des adultes québécois estiment qu’ils consacrent, chaque mois, plus de 30 % de leur revenu familial à leur habitation. Ces 58 % de gens qui en arrachent sont surtout des locataires, âgés de 35 à 44 ans, vivant dans la région de Montréal, ayant des enfants et/ou des revenus familiaux inférieurs à 25 000 $.

Malgré tout, 71 % affirment que les revenus restants leur permettent de subvenir aux autres besoins de leur ménage entièrement ou suffisamment.

Vie et mort d’un squat

Les groupes de Québec du FRAPRU ont profité de la Semaine nationale d’occupation de terrains et de bâtiments pour ouvrir un squat en Basse-Ville le 11 mai dernier au terme d’une marche ayant rassemblé une centaine de personnes. L’absence de réaction de la police et le passage d’une première nuit ont pu laisser espérer que l’occupation serait tolérée. Malheureusement, un avis d’éviction fut donné au début de la deuxième journée d’occupation.

Règlementation du droit de manifester - Un manifestant de Québec conteste

Par Sébastien Harvey

André Bérubé, qui avait reçu une contravention le 7 mars 2013 pour avoir participé à une manifestation sans qu’un itinéraire n’ait été dévoilé, a reçu une réponse d’une grande importance de la Cour municipale de Québec, le 18 mai dernier. Celui-ci contestait la validité de l’article 19.2 ( ) qui avait été utilisé par les policiers pour le pénaliser.

Infobourg mai 2016

Le numéro de mai 2016 du journal l'Infobourg est maintenant en ligne.

De nouvelles actions contre les graffitis

Un des très nombreux tag que l’on retrouve sur les murs du quartier.

Par Fabien Abitbol

Le conseil d’arrondissement de La Cité-Limoilou a voté lundi 11 avril une subvention de 194 863 $ à destination du Carrefour jeunesse-emploi de la Capitale Nationale (CJEN) en vue de la réalisation de l’édition 2016 du chantier Graff’Cité. Si le budget est identique à celui de l’année 2015, l’objectif sera différent : la priorité cette année sera le nettoyage, avec une partie largement inspirée de ce que le conseil de quartier Saint-Jean Baptiste avait initié à l’été 2015...

Hôtellerie illégale et Airbnb : Un débat sur le quartier que nous voulons !

Par Marie-Ève Duchesne

L’assurance médicament, une alternative à l’austérité !

Le 29 avril dernier, les militantes et les militants des groupes communautaires de Québec et leurs alliés ont bloqué le Ministère des finances pour dénoncer les conséquences des politiques d’austérité du gouvernement libéral.

Par Valérie Lapierre (*)

Sous-financement du communautaire : Les groupes en défense collective des droits, toujours en attente d’une indexation !

Depuis l’automne dernier, les groupes communautaires ont multipliés les actions dénonçant les mesures d’austérité du gouvernement libéral et revendiquant un réinvestissement dans l’action communautaire, les services publics et les programmes sociaux comme ici, lors de l’occupation du hall de l’édifice Price, siège de la Caisse de dépôt et de placement, le 2 décembre dernier.

(Communiqué) Le Mouvement d’éducation populaire et d’action communautaire autonome, le MÉPACQ, est déçu de constater que malgré la situation intenable des organismes communautaire comme le Comité populaire, aucune somme supplémentaire pour les groupes en défense collective des droits n’a été annoncée par le ministre dans le prochain budget provincial.

« Nous sommes plus fortEs que Monsanto ! »

Par les AmiEs de la Terre de Québec

C’est sous ce titre que se tiendront cette année plusieurs éditions québécoises de la Marche mondiale contre Monsanto. Une référence à la déclaration du ministre de l’Agriculture, des Pêcheries et de l’Alimentation du Québec, M. Pierre Paradis, selon lequel « Monsanto et les autres de ce genre […] sont encore plus puissants que le gouvernement du Québec » (1). Depuis quatre ans, vers la fin de mai, des marches sont organisées dans près de 40 pays et 450 villes.

La première de l’UPOP : un franc succès

Par Huguette Dugas

Le 14 mars dernier, la Libairie Saint-Jean-Baptiste faisait salle comble avec un public avide d’aller à la découverte de Phil Ochs, un chanteur folk américain peu connu de ce côté-ci de la frontière. C’est avec enthousiasme que Malcolm Reid nous a présenté cet artiste engagé, figure marquante de la contre-culture des années 1960.

Pages

S'abonner à Comité populaire Saint-Jean-Baptiste RSS