Par Marie-Ève Duchesne

Nom : Maud Rusk
Parti : Équipe Labeaume
Lieu de résidence : Saint-Roch depuis 6 mois (20 ans dans Saint-Jean-Baptiste auparavant)
Moyen de transport favori : la marche
Endroit préféré dans le quartier : rue Saint-Jean

Quelle priorité pour un quartier comme Saint-Jean-Baptiste ?

Pour la candidate, la priorité demeure le travail terrain et la présence continue qu’elle promet d’assurer. Il est important pour elle que les gens soient écoutés et entendus. Elle croit en l’Importance de la vie de quartier dans un écoquartier, dans les projets de verdissement, les potagers de façade et l’aménagement des rues résidentielles et l’amélioration du potentiel piétonnier.

Quelles réponses données face aux revendications du Compop ?

Sur la question du logement social, la candidate dit que la Ville n’est pas prête à obliger un pourcentage d’inclusion de logements sociaux, mais incite toujours fortement à le faire. Il faut que ces logements viennent des besoins des gens. Mme Rusk ajoute qu’elle doit se familiariser avec la possibilité d’une réserve de terrains.

En ce qui concerne le Patro, Mme Rusk croit que le projet doit se faire avec les citoyens et citoyennes afin de s’assurer d’avoir un projet durable et accepté. La Ville travaille actuellement à avoir des pratiques exemplaires de consultation publique. Si un projet de jardin revenait souvent dans le cadre de cette consultation, il pourrait y en avoir un.

Dans le dossier de l’hôtellerie illégale, elle est d’accord qu’il faut exercer un certain contrôle, sans nécessairement couper complètement toutes les possibilités. Elle opterait pour des zones où ce type d’hébergement touristique pourrait être permis, mais pas dans les quartiers résidentiels. Déjà, un moratoire a été mis en place par son équipe et un comité pour mettre en place des solutions a aussi été mis sur pied. D’ailleurs, même si le Compop n’est pas sur ce comité, elle invite fortement notre groupe à faire connaître ses idées.

Lors de son porte-à-porte, la candidate entend beaucoup parler de la vitesse automobile dans le quartier et se dit favorable à notre demande de 30 km/h dans le faubourg. Elle ajoute cependant qu’il faudrait penser à des moyens pour travailler les comportements des automobilistes puisque seulement abaisser la vitesse ne fait pas en sorte qu’on la respecte. La candidate ajoute sur un autre sujet que son parti a la volonté ferme d’évoluer sur la question du transport en commun. Même si elle reconnaît que pour avoir une adhésion globale, ça prend parfois plus de temps.

Finalement, la candidate souhaite travailler avec nous sur des bonnes bases, mais ne se considère pas en mesure ni à l’aise de répondre à notre question sur le droit de manifester.

Entrevue avec Maud Rusk pour l'Équipe Labeaume