Par Marie-Ève Duchesne

Nom : Simon Domingue
Parti : Option Capitale-Nationale
Lieu de résidence : rue de la Tourelle
Moyen de transport favori : un mélange entre la marche et l’autobus
Endroit préféré dans le quartier : le paysage donné par les rues qui descendent vers la Basse-Ville

Quelle priorité pour un quartier comme Saint-Jean-Baptiste ?

En priorité, M. Domingue propose de baliser l’hôtellerie illégale de type Airbnb. Selon lui, le phénomène Airbnb amène beaucoup de gens dans le quartier qui ne sont pas là pour y vivre et dont les activités premières ne sont pas dans le quartier. Airbnb prive donc des personnes qui voudraient venir s’installer dans Saint-Jean-Baptiste.

Pour son parti, il est important de baliser ce que l’on ne veut pas comme impact. L’objectif n’est pas de tout interdire, mais de se donner les moyens nécessaires pour agir. Il n’a pas l’impression que l’administration actuelle fait tout en son pouvoir pour se donner un plan de match clair.

Quelles réponses données face aux revendications du
Compop ?

M. Domingue tient à rappeler d’emblée qu’il connaît bien les revendications liées au logement social et qu’il en comprend l’importance, surtout dans Saint-Jean-Baptiste. Il avait autrefois donné son accord au projet de coopérative La Face cachée sur l’îlot Irving. Pour lui, le terrain de l’ancien Patro serait un endroit idéal pour un projet de mixité (pas seulement du condo, pas seulement du HLM). Un parc c’est bien, mais il faut aussi des gens qui y vivent. Il y aurait moyen d’aménager un projet structurant qui répondrait à plusieurs besoins.

En ce qui concerne le jardin, M. Domingue voit comme
première idée celle de débloquer un crédit d’impôt et des programmes pour faciliter des toits verts. Il s’agirait pour lui du premier axe de développement à réfléchir pour ce type de
projet.

Quant à la mobilité durable, Option Capitale-Nationale propose la gratuité du transport en commun. Il faudrait aussi réfléchir le transport en commun pour mieux répondre aux besoins : offrir plus de passages, revoir un réseau plus structurant, se déplacer d’un bout à l’autre de la ville dans un délai raisonnable sont des objectifs du parti. Des goulottes à vélo et des liens mécaniques entre la Haute-Ville et la Basse-Ville seraient aussi au programme. De plus, l’état des trottoirs du quartier laissent à désirer et ne sont pas réfléchis en fonction des personnes à mobilité réduite.

Finalement, il n’est pas question de baliser davantage le droit de manifester pour Option Capitale-Nationale. Il faut permettre aux gens de manifester pour plus de démocratie. Le candidat se considère comme un allié sur cette question.

Entrevue avec Simon Domingue de Option Capitale-nationale