Par Estelle Richard, des AmiEs de la Terre de Québec

Le samedi 20 mai aura lieu la 5e édition de la March against Monsanto, rebaptisée « Nous sommes plus fortEs que Monsanto » par les groupes québécois. Ce titre fait allusion à la déclaration de l’ex-ministre de l’Agriculture, des Pêcheries et de l’Alimentation du Québec, M. Pierre Paradis, selon lequel « Monsanto et les autres de ce genre [...] sont encore plus puissants que le gouvernement du Québec ». Des marches sont organisées partout dans le monde pour souligner les risques pour la santé et l’environnement que posent les organismes génétiquement modifiés (OGM) et les pesticides qui sont habituellement utilisés de pair avec eux. En effet, qui dit OGM dit aussi pesticides, car la plupart des OGM sont des plantes manipulées pour résister à un ou des pesticides. Au Québec, Vigilance OGM, les AmiEs de la Terre de Québec et des groupes citoyens de Saint-Georges de Beauce et de Thedford Mines organisent quatre marches simultanées pour rappeler à la population et au gouvernement du Québec qu’en plus de ces impacts, il est temps d’agir pour l’étiquetage obligatoire des produits OGM et pour mieux soutenir les alternatives agroalimentaires viables.

À Québec, le comité Agriculture et alimentation des AmiEs de la Terre de Québec invite la population à les rejoindre devant l’Assemblée nationale à 11 h, le samedi 20 mai. Des prises de parole suivies d’une marche festive et familiale sont prévues.
Plus de détails à venir sur atquebec.org

Nous sommes plus fortEs que Monsanto