Le terrain de l'ancien Patro toujours vacant.

Par Marie-Ève Duchesne

Le programme particulier d’urbanisme (PPU) de la colline Parlementaire adopté en 2010 sera rouvert dans les prochains jours. Annoncé par la Ville de Québec pour l’automne dernier, c’est finalement le 14 mars prochain qu’aura lieu la consultation publique portant sur les changements souhaités.

Selon un communiqué de la Ville, c’est sous l’angle du patrimoine sur des sites d’intérêts que l’on nous présente ces modifications. Ainsi, les sites de l’école Saint-Louis-de-Gonzague et du Foyer Nazareth seraient intégrés à ce PPU afin d’être soumis à des critères d’aménagement. Autre modification qui attire l’attention : l’îlot Saint-Vincent-de-Paul et l’îlot Lépine seront, quant à eux, intégrés à un programme d’acquisition d’immeubles par la Ville.

Îlots Saint-Vincent-de-Paul et Lépine : des critères demeurent

Déjà des critères avaient été votés pour ces deux ilots en 2010 quant à l’implantation, le gabarit, l’architecture et l’intégration au paysage urbain. Les critères demeurent donc inchangés pour
ces deux terrains. Pour l’îlot Saint-Vincent-de-Paul, il est notamment indiqué que l’on devrait « encourager la reconstruction du site avec un projet de grande qualité architecturale qui marquera la porte d’entrée vers la colline Parlementaire depuis l’est et l’autoroute Dufferin-
Montmorency ». (Source : Ville de Québec)

Pour sa part, l’îlot Lépine devrait « encourager la reconstruction du site avec des bâtiments construits à l’alignement des façades de la côte d’Abraham et dont les gabarits, la volumétrie, les styles architecturaux, les matériaux et les couleurs s’harmonisent avec ceux des bâtiments voisins sur la côte » (Source : Ville de Québec).

Afin de doter la Ville d’un instrument supplémentaire pour favoriser la réalisation de projets sur ces sites, il est proposé d’ajouter une nouvelle section dans laquelle il serait indiqué que les immeubles situés sur l’îlot Lépine et l’îlot Saint-Vincent-de-Paul pourraient faire l’objet d’acquisitions par la Ville.

Un pas dans la bonne direction ?

Une position officielle du Comité populaire Saint-Jean-Baptiste devrait être adoptée sous peu. Néanmoins, rappelons l’exercice de consultation populaire fait par l’organisme dans les derniers mois et qui ont permis de mettre en lumière des éléments souhaités par la population locale sur le terrain de l’ancien patro : un parc, un jardin et du logement social. Un projet de coopérative d’habitation, La Contrescarpe, est aussi soutenu par le Compop et convoitait depuis sa création le terrain de l’ancienne école Saint-Louis-de-Gonzague.

Un PPU … de kossé ?

Le programme particulier d'urbanisme (PPU) est une composante du plan d'urbanisme. Le plan d'urbanisme réfère à la planification de l'ensemble du territoire municipal tandis que le PPU permet d'apporter plus de précisions quant à la planification de certains secteurs qui suscitent une attention toute particulière de la part du conseil municipal. Il peut s'agir, par exemple, du développement d'un nouveau secteur résidentiel, industriel ou d'un centre-ville.

Un PPU nécessite une consultation publique. Dans le cas qui nous concerne, cette consultation publique aura lieu le 14 mars prochain à 19 h à l’amphithéâtre Daniel-Johnson de l’édifice Marie-Guyart (675, Boulevard René-Lévesque Est).

Le PPU de la colline sera rouvert