par Yves Gauthier

Un conseil de quartier est un organisme consultatif, administré bénévolement et normalement constitué de neuf personnes, femmes et hommes, désireuses de s’impliquer dans le processus démocratique de la vie civique. Le 5 mai dernier, les gens du quartier ont choisi un conseil d’administration qui s’est engagé à défendre et à améliorer la qualité de vie des résidentEs du quartier SJB.

Élections
Aux Louis Dumoulin, Linda Fick, Carole Jacques-Savaria et Lucien Morin, se sont greffés les Raynald Gadoury, Lucienne Lessard, Caroline Mongeau et Camille Bouchard. Drôle de hasard qui fait que les éluEs soient toutes et tous résidentEs du côté nord de l’avenue René-Lévesque !

Comme dans SJB rien ne se fait comme ailleurs, le siège obligatoirement réservé à unE représentantE des gens d’affaires n’est pas comblé. C’est par crainte d’influence corporatiste indue qu’une résolution à cet effet a été adoptée lors de l’assemblée générale annuelle de 2002.

Rôle des éluEs
Le premier devoir des administratrices et administrateurs est d’être à l’écoute de ceux et celles qui ont des choses à dire, des doléances à formuler et des suggestions à proposer. Ensuite, ils se doivent de jouer les garde-fous du processus démocratique en véhiculant les besoins exprimés vers les bonnes personnes. Finalement, les éluEs du conseil doivent continuellement lutter contre l’indifférence et la désaffection envers la chose publique en montrant l’importance de leur voix auprès de l’administration municipale.

Les membres du nouveau conseil d’administration ont l’intention bien arrêtée d’être proactifs afin de bonifier la vie des gens du quartier en mettant l’accent sur le droit à un logement de qualité et abordable, une taxation équitable, une circulation automobile normale, des espaces de stationnement suffisants, la réduction de la pollution par le bruit, l’enfouissement des fils, la valorisation des sites historiques et patrimoniaux, la sécurité piétonne, en un mot comme en mille, l’amélioration constante de ce qui donne le goût de demeurer ou de venir s’établir dans le quartier.

Nouveau président
La présidence du conseil a été dévolue à Lucien Morin, professeur émérite de l’Université Laval. Habitant le quartier depuis vingt ans et propriétaire, il est à même de connaître les beautés et les aléas de la vie dans un quartier de centre-ville. Pour lui, il n’y a pas de petite démocratie, la finalité de cette dernière étant de « protéger, maintenir et promouvoir le bien commun ». Sous son leadership et avec le dynamisme des autres membres du conseil, il sera intéressant, au cours des deux prochaines années, de voir jusqu’à quel point sera maintenu l’équilibre fragile entre intérêts particuliers et publics, entre les aspirations des gens d’affaires et des résidentEs.

Questionnement
Chose certaine, le pluralisme extraordinaire du quartier devra être conservé, et le sentiment de fierté et d’appartenance accru. Mais est-ce que le conseil de quartier est vraiment écouté par les édiles municipaux ? Le nouveau conseil sera-t-il capable de faire disparaître la conviction profonde de plusieurs qui, en terme de démocratie, voient le conseil de quartier comme un simple miroir aux alouettes ?

==
Extrait du numéro de septembre 2004 du journal l'Infobourg.

Conseil de quartier SJB : Démocratie réelle ou miroir aux alouettes?