Lors de la consultation du 2 février, les gens étaient invités à travailler en petits groupes et à dessiner carrément sur les photos en ajoutant post-it et notes manuscrites.   Photo :  Pascaline  Lamare

Lors de la consultation du 2 février, les gens étaient invités à travailler en petits groupes et à dessiner carrément sur les photos en ajoutant post-it et notes manuscrites. Photo : Pascaline Lamare

Par Nicolas Lefebvre Legault

Il y aura d’importants travaux dans le secteur du centre communautaire Lucien-Borne à partir de l’été 2017. Puisqu’il s’agit d’ajouter une conduite principale d’aqueduc et d’améliorer les conduites d’aqueduc et les égouts existants, les rues seront éventrées d’un trottoir à l’autre. Une consultation préliminaire a été menée à la fin de janvier et au début de février.

Tant qu’à devoir tout refaire, les services de l’arrondissement veulent en profiter pour revoir l’aménagement des rues et trottoirs de ce secteur, incluant la place située devant le centre Lucien-Borne. Fait inusité : lesdits services ont décidé de consulter les gens avant d’arriver avec un plan définitif comme c’est la norme. La population, les membres des conseils de quartier Montcalm et Saint-Jean-Baptiste, et les organismes du milieu ont donc reçu une invitation à remplir un sondage web et se joindre à une rencontre de travail participative qui a eu lieu le 2 février dernier.

Verdissement

Selon la conseillère en consultations publiques Marie Lagier, quelque 300 personnes ont répondu au sondage web et, sans vouloir révéler de punch, elle indique qu’il y a une tendance nette à favoriser le verdissement. L’Infobourg a pu assister à la séance de travail participative du 2 février et nous pouvons témoigner que le verdissement était effectivement une préoccupation majeure de la cinquantaine de personnes présentes.

Et il y a de quoi ! Selon la présentation du service de l’environnement, le quartier Saint-Jean-Baptiste est vraiment mal foutu de ce côté. Une des façons de mesurer le degré de verdissement d’un milieu c’est la canopée, soit la projection au sol de la cime des arbres (incluant les feuilles, les branches et le tronc) vue du ciel. Autrement dit, quel pourcentage de l’espace est vert quand on prend une photo aérienne l’été. Or, alors que la canopée du périmètre urbain de Québec tourne autour de 35 %, la cime des arbres ne couvre que 10 % de notre quartier.

En plus, l’essentiel des arbres est situé sur des terrains privés, l’indice de canopée n’étant que de 2 à 3 % sur l’emprise publique (c’est-à-dire les rues, les trottoirs, les parcs, etc.) Comme le disait le représentant du service de l’environnement, si l’on veut plus d’arbres, il faudra enlever des choses et « déminéraliser » (enlever du ciment et de l’asphalte). Les gens étaient d’ailleurs invités à identifier des endroits où mettre des arbres (en faisant notamment sauter des cases de stationnement).

Sécurité routière

La sécurité des piétons et des cyclistes fut l’autre enjeu des discussions. Concrètement, tant les deux côtes que le chemin Sainte-Foy sont des axes de circulation majeurs où l’automobile est reine. Impossible, par exemple, de traverser la côte Salaberry de façon sécuritaire, même lorsqu’il y avait un passage clouté au coin Saint-Olivier. Dans le passé, le comité aménagement du Comité populaire avait imaginé une passerelle à cet endroit, mais l’idée ne semblait pas sourire du tout au personnel de la Ville (trop cher !). Plusieurs résidants et résidantes sont revenus à la charge en proposant notamment l’ajout d’un feu pour piétons fonctionnant sur demande. Le problème est reconnu par tout le monde, reste à voir si la division du transport acceptera d’attenter à la sacro-sainte fluidité de la circulation…

Autre question en suspens : la place des cyclistes. Une des branches du fameux vélo-boulevard vient s’éteindre dans la ruelle derrière le Centre culture et environnement Frédéric Back. Nul ne sait quand ni où il sera prolongé dans le faubourg Saint-Jean. Une chose est sûre, pour l’instant les cyclistes n’ont pas de voie dédiée dans le quartier pour les déplacements est-ouest. L’idée d’une bande cyclable sur la rue Saint-Jean est une fois de plus ressortie dans les discussions (c’est ça où permettre la circulation cycliste à contre-sens sur Lockwell).

Échéancier

Les services de l’arrondissement entendent présenter le plan concept le 31 mai prochain. L’objectif est de faire les travaux de façon concentrée pour que ça se règle en un an. L’ennui c’est que pour que ce soit rapide, il faut absolument fermer les rues à la circulation et retirer totalement le stationnement. Ce qui risque d’être olé olé pour le commerce, pour la circulation automobile et le stationnement dans le reste du quartier.

Il faut saluer cette idée de séance de travail participative. En entrant dans la salle des nations de l’école Joseph-François-Perrault, j’ai compris que cette consultation serait différente de celles auxquelles je suis habitué. Déjà, au lieu des rangées de chaises faisant face aux élus du conseil de quartier, la salle était plutôt disposée en îlots autour de tables sur lesquelles étaient disposées des photos satellites du secteur où il y aurait des travaux. Les gens étaient invités à travailler en petit groupes et à dessiner carrément sur les photos en ajoutant post-it et notes manuscrites. Reste à voir si l’arrondissement tiendra compte de l’avis des gens, mais l’atmosphère était beaucoup plus détendue et constructive que d’habitude.

Quelles rues sont touchées ?

Les rues touchées sont le chemin Sainte-Foy et la rue Saint-Jean, entre la rue Sherbrooke et l’avenue Turnbull, et la côte de Salaberry, entre la rue de la Tourelle et le chemin Sainte-Foy.

La 7 affectée

Les travaux présentent également de gros défis pour le transport en commun. Notons que, indépendamment des travaux, des changements sont à prévoir pour le parcours 7 parce qu’on annonce des autobus articulés sur ce parcours dès août 2016.

==
Extrait du numéro de mars 2016 du journal l'Infobourg.

Réaménagement du secteur du centre communautaire Lucien-Borne : Priorité au verdissement et à la sécurité routière