Logo de l'Université populaire à Québec dans les années 1990.

Par Marie-Ève Duchesne

Vous vous souvenez de l’Université populaire (Upop) ? Vous savez, cette série de conférences, ateliers et discussions organisée par le Compop pendant une dizaine d’années de façon régulière… Et bien, on s’y remet ! Depuis un peu plus d’un an, le Comité populaire Saint-Jean-Baptiste avait reçu comme mandat de son assemblée générale annuelle d’évaluer la possibilité de relancer un tel projet dans le quartier et de former un comité de travail pour l’organiser. Chose votée, chose faite !

Le Comité populaire Saint-Jean-Baptiste est donc fier de vous présenter sa série « relance de l’Upop », une série de quatre conférences sur des thèmes tout aussi variés les uns que les autres. Cette première série sera l’occasion de tester le projet et de voir si l’intérêt dans le quartier est là. Du 14 mars au 6 juin, les lundis soirs à raison d’une fois par mois à la Librairie Saint-Jean-Baptiste, nous vous proposerons quatre thèmes inusités. Voici ce à quoi ressembleront les deux premiers rendez-vous.

Contre-culture : présentation de Phil Ochs (14 mars, à 19 h)

En quarante ans de vie, Phil Ochs a joué un rôle unique dans la chanson américaine. Dès 1962, il était le chansonnier folk le plus gagné aux causes de gauche, avec des chansons comme I ain’t marchin’ any more, We’re the cops of the world et Tape from California. Il a défendu les étudiants et étudiantes, les travailleurs et travailleuses, le Tiers-Monde. Poésie dure, sourire en coin, mélodies douces. Il s’est rapproché de la scène pop de San Francisco quand elle a commencé à se révolter et à protester. Phil Ochs est peu connu au Québec, ses textes sont exigeants. Malcolm Reid fera un premier pas, en plaçant ce troubadour dans la saison faste de la contre-culture internationale.

De Saint-Gabriel au squat… Histoires de luttes du quartier (4 avril, à 19 h)

À un mois d’une semaine d’occupations et de bâtiments pour revendiquer du logement social, le Comité populaire Saint-Jean-Baptiste vous convie à une soirée d’histoires et d’images. Ensemble, nous revivrons la naissance du groupe populaire avec la vidéo Saint-Gabriel de force. Puis, un autre moment historique sera vécu avec le visionnement de Habitat, nous ramenant au squat du 920, de la Chevrotière. Histoires de luttes du quartier et discussions au menu.

À vos agendas

Deux autres soirées de l’Upop sont à prévoir le 16 mai et le 6 juin. Surveillez le prochain Infobourg pour en savoir un peu plus sur les thèmes choisis.

==
Extrait du numéro de mars 2016 du journal l'Infobourg

L’Upop renaît dans le quartier !