Par Hélène Matte

La Maison de la littérature ouvre ses portes ce mois-ci au cœur de la vieille cité, sur la rue Saint-Stanislas. En plus de ses espaces conviviaux, sa programmation et son accueil d’artistes en résidence, elle marraine un projet de médiation culturelle original, conçu spécifiquement pour le quartier Saint-Jean-Baptiste. Vies de Quartier vise à tracer le portrait du faubourg par le biais de courts textes écrits par ses habitantes et habitants. Les poèmes et les récits seront publiés à 6 000 exemplaires dans un journal de quartier spécifiquement réalisé à cet effet. Il sera diffusé gratuitement, pareil à L’Infobourg, qui en est à la fois le modèle et le partenaire.

Rassembleur, le projet Vies de Quartier vise à stimuler la créativité ainsi que la connaissance et l’appartenance au quartier. Les habitantes et habitants de Saint-Jean Baptiste sont conviés à soumettre un texte, comprenant de 20 à 500 mots, relatant leur expérience du faubourg ou ce que ses lieux leur inspire. Portraits de personnages, de bâtiments, de commerces ou de rues typiques ; souvenirs d’une lutte populaire ; témoignages marquant l’importance d’un endroit (cour d’école, coopérative, librairie, bar, boulangerie, église, parc, cimetière, maison des jeunes, bibliothèque, etc.) peuvent être déposés d’ici le 15 décembre à la Librairie Saint-Jean-Baptiste. Aussi, à la librairie, se tiendront des ateliers d’écriture les 1er et 15 novembre : une occasion, pour ceux qui souhaitent jouer le jeu et collectiviser leur processus de création, de rencontrer l’équipe du projet, composée de Laetitia Beaumel, Alice Guéricolas, Geneviève Morin, ainsi que son instigatrice et directrice artistique (l’auteure de ces lignes), Hélène Matte.

L’en-tête du journal, représentatif du caractère collectif du projet, assemble les dessins de six artistes de différentes générations : Pishier, Edmé Étienne, Xavier B. Dorval, Malcom Reid, Marc Boutin et moi-même. Pareillement, les haïkus sur le quotidien, les récits à teneur historique, les poèmes et élégies, les descriptions du paysage urbain ou les anecdotes de voisinage (selon votre inspiration !) seront accompagnés d’œuvres d’artistes du quartier. Vous êtes chaleureusement invités à participer en proposant votre création littéraire ou encore à venir entendre ceux qui liront les leurs lors du lancement. La publication sera lancée à la Maison de la littérature au cours d’un 5 à 7, le 17 mars.

==
Extrait de l'édition d'automne 2015 du journal l'Infobourg

Création collective dans le Faubourg : Auteures et auteurs recherchés !