Une signalisation routière alternative visant à réduire la vitesse automobile apparait puis disparait aussi rapidement dans le faubourg Saint-Jean

[La rédaction] Des panneaux annonçant un radar photo sont apparus sur les rues Saint-Jean et d’Aiguillon, autour de l’école Saint-Jean-Baptiste, dans la soirée du 9 juin dernier. L’initiative citoyenne soutenue par le Comité populaire Saint-Jean-Baptiste visait, entre autres, à faire ralentir les automobilistes. Comme rien ne semble vouloir ralentir la circulation automobile dans le quartier, pas même l’instauration d’une limite à 30 km/h autour de l’école primaire, les membres du comité se sont dit que peut-être que la peur du ticket fonctionnerait. Malheureusement, comme les panneaux ont été retirés à peine 12 h après avoir été posés, on ne le saura jamais.

Les membres du Comité populaire cherchent des solutions pour réduire la vitesse automobile et la circulation de transit dans le faubourg Saint-Jean depuis de nombreuses années. Il serait d’ailleurs intéressant de savoir quel impact a eu la présence pendant quelques semaines d’un radar indiquant aux automobilistes leur vitesse devant l’école. Si rien ne change, il n’est pas exclu que le comité finisse par revendiquer réellement l’installation d’un radar photo émettant des tickets pour excès de vitesse.

Wô les moteurs !

Tant qu’à poser des panneaux, les membres du Comité populaire Saint-Jean-Baptiste ont également installé des pancartes sur les lieux où le plus de personnes ont été blessées par des automobilistes dans le quartier Saint-Jean-Baptiste. D’un côté figurait l’information sur le nombre d’accidents et de personnes blessées et de l’autre un message simple à l’attention des automobilistes : «Wô les moteurs! »

Rappelons que de 2005 à 2013, ce sont 63 piétonnes et piétons ainsi que 15 cyclistes qui ont été victimes de la voiture dans Saint-Jean-Baptiste. Le Comité populaire travaille actuellement sur des solutions pour améliorer la sécurité de toutes et tous.

==
Extrait du numéro de juin 2015 du journal l'Infobourg

Signalisation éphémère...