Par Agathe Légaré

La troisième Marche mondiale des femmes est bien engagée. Après le Marche-o-thon du 17 septembre sur les plaines d’Abraham, qui s’est déroulé sous un soleil d’automne encore radieux, une coalition régionale d’organismes prépare des actions, dont de courtes marches dans la ville de Québec, chacune pour faire écho à l’une des cinq revendications de la Fédération des femmes du Québec. En voici les détails connus au moment d’aller sous presse.

Le mardi 12 octobre sera la journée « Autonomie économique des femmes ». Les participants et participantes réclameront la hausse du salaire minimum à 10,66$ de l’heure et l’abolition des catégories à l’aide sociale. Tout d’abord, les femmes et leurs enfants se rassembleront à 16 h, au théâtre Périscope (939, avenue de Salaberry), pour une formation et une soupe « solidaire ». La marche débutera à 19 h au parc Lockwell, à côté du Périscope. Les hommes pourront se joindre aux femmes et marcher avec elles jusqu’au parc de l’Amérique-Française.

Le mercredi 13 octobre sera la journée Bien commun et accès aux ressources. Les marcheurs, femmes et hommes, si possible vêtus de noir et portant des gants rouges, protesteront contre l’augmentation des tarifs et la privatisation des services publics et du bien commun. Le rassemblement aura lieu à 18 h au parc Georges V, en face du Manège militaire. Destination : la place d’Armes, au coin des rues Saint-Louis et du Trésor.

Le jeudi 14 octobre sera la journée Violence envers les femmes. Les marcheurs des deux sexes exigeront une loi contre les messages publicitaires sexistes, ainsi que « la mise en place, dans les écoles, des cours d’éducation à la sexualité égalitaires et non sexistes et une garantie pour les femmes du droit inaliénable d’avoir des enfants ou non ». Le rassemblement aura lieu à 10h30 dans le stationnement en face de la Gare du Palais, près de la fontaine. Destination : le parvis de l’église Saint-Roch. Une soirée cabaret réservée aux femmes se tiendra dès 18 h à l’Agitée (251, rue Dorchester).

Le vendredi 15 octobre sera la journée Paix et démilitarisation. Les participants à la marche réclameront la fin du recrutement militaire dans les écoles du Québec et le retrait des troupes canadiennes de l’Afghanistan. Le rassemblement est prévu à 17 h au parc Georges V. La marche aura lieu dans ce parc, à partir de 18 h.

Le samedi 16 octobre sera la journée Droits des femmes autochtones. Femmes et hommes demanderont que le Canada signe la Déclaration des Nations Unies sur les droits des peuples autochtones avec une attention particulière sur les droits des femmes et des enfants autochtones. Des femmes autochtones présenteront une pièce de théâtre à 10 h au parc Cartier-Brébeuf, près du stationnement (175, de l’Espinay).

Ces cinq jours d’actions régionales culmineront lors du grand Rassemblement national des marcheuses et marcheurs, à Rimouski le dimanche 17 octobre. L’autobus devrait quitter le parc Victoria dès 6 h du matin. Les participants et participantes devront prévoir un lunch pour le dîner et des collations pour la journée.

Pour information, vous pouvez joindre l’un des organismes suivants :
La Rose du Nord (418-622-2620)
Le Centre ressources pour femmes de Beauport (418-661-353)
Le Centre femmes d’aujourd’hui (418-651-4280)
Le Regroupement des groupes de femmes (418-522-8854)
Le Conseil central de Québec Chaudière-Appalaches (CSN) (418-647-5824).

Vous pouvez aussi consulter les sites Internet suivants :
http://www.ffq.qc.ca ou http://www.marchemondiale.org.

Marche mondiale des femmes 2010 : autour de cinq revendications